HIStory3: Prisonnier (2019) poster
8.4
Votre note: 0/10
Notes: 8.4/10 par 30,131 utilisateurs
# de Spectateurs: 49,756
Critiques: 165 utilisateurs
Classé #896
Popularité #216
Téléspectateurs 30,131

La coopération entre la police et la population crée une nouvelle société harmonieuse. La police, qui est remplie de justice, devient la protection personnelle des gangsters. Mais un policier se retrouve piégé dans le monde souterrain, alors qu'il développe des sentiments pour un chef de gang. Un policier et un chef de gang ont été tués lors d'une attaque par balle. Quel est le secret de cette affaire ? Le seul survivant, Tang Yi, est maintenant le chef de gang. Il s'efforce de trouver le meurtrier en lui tendant un piège. Mais le policier, Meng Shao Fei, tombe progressivement dans le "piège de l'amour" tendu par Tang Yi. Modifier la traduction

  • Français
  • 中文(简体)
  • Русский
  • Українська
  • Pays: Taiwan
  • Catégorie: Special
  • Épisodes: 20
  • Diffusé: avril 16, 2019 - juin 12, 2019
  • Diffusé Sur: Mardi, Mercredi
  • Station de diffusion initiale: LINE TV
  • Durée: 25 min.
  • Score: 8.4 (scored by 30,131 utilisateurs)
  • Classé: #896
  • Popularité: #216
  • Classification du contenu: 15+ - Teens 15 or older

Où regarder HIStory3: Prisonnier

Viki
Gratuit•e (sub)
Caravan中文剧场
Gratuit•e (sub)

Distribution et équipes

Critiques

Complété
Fan2Dramas
2 personnes ont trouvé cette critique utile
mars 8, 2021
20 épisodes vus sur 20
Complété 4
Globalement 7.5
Histoire 8.0
Acting/Cast 7.0
Musique 6.0
Degrés de Re-visionnage 9.0
Cette critique peut contenir des spoilers

Des défauts, et pourtant un gros coup de coeur

Bon, le drama est sorti il y a bientôt deux ans et toujours aucune critique française, alors je me lance. Même si mon avis rejoindra probablement plusieurs points déjà abordés par d'autres commentateurs, et qu'il faut de toute façon comprendre un peu l'anglais pour naviguer sur ce site.

C'est la première critique que je rédige qui ne soit pas "à chaud", et je me rends compte que c'est plus difficile qu'il n'y paraît. D'habitude le drama est tout frais, je suis sur ma lancée et j'y vais. Mais j'ai découvert Trapped l'an dernier, et depuis l'effet "coup de coeur" s'est un peu estompé. S'il reste parmi mes dramas préférés, entre temps la comète "We Best Love" est passée par-là et Trapped a perdu sa première place. Et avec le temps, les choses ne sont plus tout à fait les mêmes qu'au moment des premiers visionnages (parce que oui, je l'ai vu plein de fois), du coup c'est un peu plus difficile de le critiquer. Il se produit un espèce de dédoublement de personnalité, il y a la passionnée de l'an dernier qui veut parler de son coup de cœur, et il y a la rationnelle qui a pris une année dans le pif, qui a un peu oublié la passion du début et remarque désormais les détails qui tuent. Soyons honnêtes, si je laissais la passionnée choisir une note, je mettrais 9.5, parce que ça refléterait bel et bien mon ressenti de l'époque. Mais je me dois d'être objective, et sur le plan qualitatif, une note de 7.5 me semble plus correcte. (En même temps, les gens qui lisent les critiques préfèrent peut-être connaître le ressenti immédiat, puisque c'est ce qu'ils vont ressentir sur le moment qui va les intéresser, et non pas ce qu'il auront pensé du truc 6 mois après. Mais il s'agit d'un autre débat, et je suis preneuse d'avis sur la question).

Alors que les choses soient bien claires : j'ai littéralement adoré ce drama lorsque je l'ai découvert, et il a été mon plus grand souvenir du tout premier confinement début 2020. Quand ça venait juste de nous tomber dessus et qu'on était tous isolés et cloîtrés chez nous, avec les rues silencieuses et une espèce de chape de plomb bizarre au-dessus de nos têtes, Trapped m'a occupé l'esprit et m'a fourni la dose de soleil nécessaire pendant ces jours un peu déprimants pour tout le monde. Mais il n'est pas exempt de défauts, et j'y reviendrai plus bas.

Déjà il faut saluer le courage de la franchise taïwanaise des History, qui a apporté un vent frais de nouveauté dans le pré déjà bien envahi par les BL Thai stéréotypés. Par son contenu plus adulte, son intrigue mêlant romance et thriller, la diversité de ses caractères, sans oublier un ou deux twists assez sympathiques, Trapped a ouvert une voie que la Thaïlande semble enfin prête à suivre cette année (en s'écartant des romances scolaires avec les récents Manner of Death et A Tale of Thousand Stars par exemple), et c'est une excellente chose qu'il faut apporter à leur crédit. C'est vrai que l'intrigue en elle-même reprend le trope classique 'enemies to lovers' avec une romance entre un policier et un boss mafieux, thème déjà maintes fois exploré dans les yaois. Mais malgré ce cliché de départ, elle a le mérite de nous offrir quelques scènes d'actions bienvenues et des rebondissements qui, s'ils ne sont pas des masses originaux, maintiennent notre attention jusqu'à la fin. Il faut aussi noter la crédibilité de l'acteur incarnant le boss mafieux, à la froideur charismatique et au self-control un peu effrayants au début, de sorte que ça rend son évolution au cours de l'histoire particulièrement intéressante. Et cerise sur le gâteau, on a droit à un couple secondaire en prime, ainsi qu'un troisième (ceux que j'aime qualifier "d'accessoires"), ce qui ravira les gourmands de romance car là pour le coup, on en a plus que prévu et c'était une bonne surprise.

Alors concernant la romance entre Tang Yi, le boss mafieux, et Meng Shao Fei, le flic qui le poursuit depuis 4 ans, je l'ai trouvée crédible. C'est à dire qu'on nous épargne les brusques revirements de sentiments sortis de nulle part et qu'elle se construit de manière assez naturelle (avec un peu d'aide du côté du destin bien sûr, sinon ils en seraient encore à se fusiller du regard), surtout si l'on considère que les deux personnages se connaissent très bien, et sont capables d'anticiper les réactions de l'autre. Alors bien sûr on a droit aux scènes classiques de rapprochement bien clichés, sur fond de musique appuyée histoire qu'on comprenne que c'est l'un de ces moments décisifs, et évidemment, on n'échappe pas aux scènes d'hôpital (il faut croire que les scénaristes de dramas sont à court d'idées pour permettre à un personnage de réaliser les sentiments qu'il éprouve pour l'autre : il faut toujours qu'il y en ait un des deux couché dans un lit avec une perf dans la main pour faire avancer le scénario... et le pire c'est que dans Trapped, on a droit à 3 de ces scènes ! Pour le coup, Meng Shao Fei remporterait la palme du flic le plus malchanceux de Taïwan si ça ne devenait pas un peu lassant à la fin). Mais malgré ces clichés habituels, l'histoire est suffisamment riche pour susciter notre intérêt.

Le personnage de Meng Shao Fei est certes très attachant, par contre je dois avouer que j'ai vraiment eu du mal à me projeter en lui au début, alors que c'est quand même lui que l'audience féminine est censée investir. Il peut avoir des côtés très adorables comme très agaçants. On peut louer son courage, son côté intrépide et tenace, son sens de la justice quoi qu'il arrive (il n'y dérogera pas même pour son chéri, et il est ferme sur ce sujet), sa spontanéité et sa simplicité. Mais il est aussi, justement, trop spontané selon moi, trop "nature", tout ce qu'il pense se lit sur sa figure et j'avoue qu'à certains moments j'étais clairement gênée par certaines de ses réactions. J'essayais de me mettre à sa place et je me disais "Rhoo la honte !", pareil lorsqu'il faisait preuve de sans-gêne, son attitude m'embarrassait car certaines choses ne se font pas (ou alors on se fait remonter les bretelles). Il faut dire que le jeu de l'acteur n'a pas beaucoup aidé, surtout au début. Je ne lui jette pas trop la pierre parce que j'imagine qu'on lui a demandé de surjouer pour accentuer son côté "mignon", et ça s'atténue quelque peu au fil des épisodes, ce qui permet davantage de s'attacher à lui. Mais j'en profite pour rebondir sur cet énorme sabotage qu'ils ont opéré dans leurs choix artistiques concernant l'apparence générale de Meng Shao Fei, parce qu'on a bien compris que le but était justement de le rendre adorable, sauf que c'était un vrai désastre ambulant. Je ne vais pas critiquer le physique de l'acteur, cela n'aurait pas sa place ici d'autant que pour ma part, je le trouve plutôt mimi avec les cheveux plus longs et des vêtements plus à la mode. Mais là, franchement, l'acteur est déjà très mince et on dirait qu'ils ont tout mis en œuvre pour accentuer sa maigreur et lui choisir des fringues qui ne le font ressembler à rien (surtout au début, je le répète). Le pire c'est que, comme je l'ai dit plus haut, le pauvre malchanceux finit 3 fois à l'hôpital, et ils n'ont pas manqué de lui tartiner la figure de fond de teint blanc pour souligner son état, ce qui le fait encore plus ressembler à un cadavre. Alors on est bien d'accord que quand on frôle la mort on ne ressemble pas trop à une gravure de mode et là n'est pas la question. Simplement, j'ai la désagréable impression que les maquilleurs et les costumiers avaient une dent contre l'acteur, avant de se calmer à partir de la seconde moitié. Mais c'est important de le souligner, les critères de beauté en vigueur ne sont pas les mêmes en Asie et en Europe, notre esprit n'est pas formaté à ressentir de l'attirance pour les mêmes traits ou les mêmes vêtements, de sorte que certaines particularités qu'on trouve moches ici sont séduisantes chez eux et inversement, ce qui permet de nuancer les choses. Mais tout de même, il semble que je ne suis pas la seule à regretter ce gâchis opéré sur l'acteur, donc ça laisse penser que le boulot n'a pas été bien fait, d'autant plus que le contraste est saisissant avec son partenaire toujours tiré à quatre épingles et charismatique à souhait même en pyjama. Enfin, ce que je regrette également concernant ce personnage, c'est que son background n'est pas assez exploré, on ne sait pas grand chose de lui à part son quotidien, son obsession pour Tang Yi et son souhait de rendre justice à sa supérieure défunte. On n'a aucune info sur sa famille, son passé et les épreuves qu'il a peut-être traversées, et sa seule évolution notable concerne ses sentiments envers Tang Yi et la romance qu'ils développent. Au début on pourrait croire que Meng Shao Fei est le héros de ce drama et que le boss mafieux est son love-interest, mais lorsque l'on considère toute l'évolution vécue en parallèle par Tang Yi et le temps qu'on consacre aux souvenirs relatifs aux mafieux (j'en parlerai plus bas), on se rend compte que toute l'intrigue tourne au final autour de son personnage et qu'il a une place aussi grande, sinon plus, que le flic. Ce n'est pas très grave, mais avec le recul je regrette de savoir moins de choses sur Meng Shao Fei (d'un autre côté il s'agit peut-être d'un parti pris des réalisateurs : s'ils ont voulu accentuer le contraste entre Tang Yi torturé par son passé et Meng Shao Fei, l'homme d'action et du présent, pour le coup c'est plutôt réussi).

J'ai beaucoup apprécié la romance secondaire, presque autant que la principale. Elle concerne Jack, l'homme de main du boss mafieux aux allures de punk et au sourire creepy, et Zhao Zi, le collègue flic de Meng Shao Fei un peu naïf, puceau et qu'on peut soudoyer avec de la bouffe, (ce que Jack a bien compris), et elle apporte une touche sympathique et légère à l'histoire - quoique la romance entre Tang Yi et Meng Shao Fei a elle aussi quelques moments comiques, mais elle est quand même moins légère. J'émets quelques réserves sur Zhao Zi : si son personnage était très attachant, l'acteur dont c'était je crois le 1er rôle, manquait un peu de naturel et son côté naïf ne sonnait pas toujours très vrai. Mais il faut néanmoins saluer ses autres talents, car l'acteur étant gymnaste à la base, les quelques positions acrobatiques dont il nous gratifie ne sont pas doublées. En tout cas j'ai trouvé leur histoire adorable, et malgré la part trouble du personnage de Jack qui rend certains moments un peu plus sérieux, ces parenthèses étaient bienvenues. Quant à la troisième romance entre la sœur du boss mafieux et son assistant, je l'ai trouvée moyennement intéressante, principalement parce que leurs moments ne sont pas beaucoup exploités, et que l'acteur qui joue l'assistant ne dégageait rien. Mais en tout cas elle avait le mérite d'exister et il faut noter qu'entre toute l'intrigue policière à gérer, le casting plutôt conséquent parce qu'il y a aussi des méchants à faire jouer, les scènes d'action et les twists (et les 3 scènes d'hôpital... bon promis j'arrête d'en parler), ils ont quand même réussi l'exploit de nous pondre deux autres romances en plus de la première donc on va dire que c'est plutôt une bonne chose.

Alors l'intrigue policière, comment dire... Comme je l'ai précisé, elle était sympathique, pleine de rebondissements certes attendus mais agréables quand même, et elle nous tient en haleine jusqu'à la fin. Mais pour le côté réaliste, il faut avouer que c'était du grand n'importe quoi. Le problème, c'est qu'ils ont adapté tel quel le bouquin de base sans modifier le scénario déjà passablement alambiqué (il y a des trucs que je n'ai toujours pas compris d'ailleurs, parce que ce n'est pas vraiment expliqué), ni corriger les erreurs qu'un auteur amateur peut faire quand il écrit un polar sans se renseigner un minimum sur le métier. On a donc une brochette de flics tous plus incompétents les uns que les autres qui courent dans tous les sens sans obtenir de vrais résultats, et un héros qui persiste à passer outre les ordres de son chef en harcelant le boss mafieux sans relâche. Certains indices sont ignorés après avoir été évoqués, d'autres pistes ne sont tout simplement pas creusées, bref ça se voit que personne n'a pris les conseils d'un vrai professionnel sur cet aspect du scénario, au point qu'ils se sont crus obligés de placer dans la bouche d'un personnage secondaire un compliment sur l'efficacité de la police sous couverture, sinon les spectateurs n'y auraient jamais cru.

Enfin, la longueur de certaines scènes était, il faut le dire, franchement insupportable. Je ne parle pas ici des interactions directes entre les personnages principaux, celles-là étaient assez top et toujours intéressantes. Non, ce qui m'a surtout ennuyée ce sont pour commencer les scènes de souvenirs, et globalement toutes les scènes qui font intervenir le supérieur de Meng Shao Fei. Je n'aime déjà pas les flash-back en temps normal mais je serre les dents quand je visionne un drama asiatique parce qu'on n'y coupe jamais, sauf que là c'était beaucoup trop, et surtout beaucoup trop long. Alors d'accord, certains passages permettaient d'expliquer un peu plus le passé et les liens unissant des personnages, ou bien servaient à éclairer le contexte, mais j'ai souvent trouvé ça laborieux, d'autant plus qu'il me reste toujours quelques questions en suspens à la fin et qu'ils auraient mieux fait de tout éclaircir que de perdre du temps. Quant à toutes les scènes avec le supérieur de Meng Shao Fei, elles étaient chiantes au possibles et elles aussi, bien trop longues. Je ne vais pas m'étendre sur le jeu de l'acteur qui n'était pas franchement folichon, de toute façon ce n'est pas vraiment la question. C'est juste que le rythme de l'histoire aurait été beaucoup mieux géré s'ils avaient davantage condensé les souvenirs des mafieux et les interventions presque toujours inutiles, à part quelques rares moments cruciaux, du commissaire.

Je ne comptais pas spécialement aborder la question des musiques de ce drama, puisqu'elles n'ont rien d'original ni d'exceptionnel. Après tout il s'agit d'un drama BL avec peu de moyens, pas de Game of Thrones. Mais en y repensant, je ne peux pas m'empêcher de souligner (et de regretter) le choix musical désastreux qu'on nous colle dans la toute première scène de vraie intimité entre nos deux héros, et qui rappelle furieusement les téléfilms érotiques du dimanche soir sur M6 à la fin des années 90 (oui, j'ai connu ça). Ça casse un peu le truc et je trouve que c'est dommage, mais bon, il y a des choses plus graves.

Malgré la reconnaissance que la franchise des History commence à acquérir au gré des nouvelles sorties, le manque de budget se fait quand même sentir, même si ça semble déjà aller mieux qu'à leurs débuts. On voit bien qu'il y a plus d'efforts au niveau des décors et des costumes, mais comme je l'ai dit plus haut certains points donnent encore l'impression d'un travail amateur sans grande prétention. C'est néanmoins en bonne voie, c'est pourquoi on doit considérer ce drama avec une certaine bienveillance, surtout qu'il s'agissait à l'époque d'innover dans le genre donc de prendre un risque sur un format plus long, et que l'on sent nettement la bonne volonté de l'équipe à fournir un travail de meilleure qualité .

En résumé, Trapped a été un véritable coup de coeur, déjà parce que j'ai adoré les deux romances principales et que le thème 'enemies to lovers' m'intéresse toujours et surtout, j'ai beaucoup aimé voir le masque deTang Yi se fissurer au fur et à mesure que son coeur fondait pour le policier. Et le charisme que dégage l'acteur y est pour beaucoup dans l'attractivité de ce drama. A noter également, l'intrigue est suffisamment riche et intéressante pour nous garder prisonniers, c'est le cas de le dire, jusqu'à la fin. Les différents rebondissements qui se produisent en parallèle sont bien gérés et servent régulièrement à faire avancer les histoires d'amour, les scènes d'action sont plutôt bien foutues, quant aux personnages ils ont des personnalités variées et complémentaires, l'enthousiasme de l'équipe est appréciable et on nous offre quelques révélations sympathiques en bonus. Le cocktail est relativement bien dosé, et si on met de côté le jeu parfois aléatoire d'une partie du casting, la longueur de certaines scènes et la totale ignorance du fonctionnement des services de police, on a de quoi passer un excellent moment.

Même avec trois scènes d'hôpital.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Saveria
0 personnes ont trouvé cette critique utile
déc. 30, 2021
20 épisodes vus sur 20
Complété 0
Globalement 9.0
Histoire 9.0
Acting/Cast 9.0
Musique 7.5
Degrés de Re-visionnage 10
Cette critique peut contenir des spoilers

Un joli mix polar - BL tout doux

Je suis du genre à fonctionner à l'émotion; donc, pour moi, c'est simple : j'aime ou je n'aime pas, je suis touchée, ou je ne le suis pas.
Après, seulement, je suis capable d'analyser un peu plus ce qui m'a émue ou énervée.
Du coup, ne vous attendez pas à une critique du niveau d'une thèse littéraire, les goûts et les couleurs, comme chacun sait ...
Bref, ce drama, j'ai vraiment aimé.
Meng Shao Fei (Jake Hsu) est un personnage solaire, attachant, droit dans ses bottes et vrai dans ses émotions. Tout au long, la maman que je suis avait envie de lui ébouriffer les cheveux (et lui redresser cet épi tenace).
Kris Wu était remarquable dans le rôle de Tang Yi, il a joué à la perfection son personnage tourmenté et son évolution aux côtés de Shao Fei est parfaitement dosée.
Le couple secondaire, formé par Jack (Andy Bian) et Zhao Li An (Kenny Chen) était adorable. Le petit lutin attachant et naïf , d'un côté, et le beau gosse pris au piège de son "demie portion" de l'autre étaient choupinous tout plein.
L'histoire était intéressante, bien menée; non seulement je ne me suis pas ennuyée, mais en plus je n'ai même pas une seule fois utilisée l'avance rapide. C'est dire !
La fin est logique, très satisfaisante et pleine de promesses. (contrairement à History 3 : make our days count, qui m'a laissée sur le carreau pendant un bon moment).
En revanche, si quelqu'un pouvait m'expliquer :
- le pourquoi de cette profusion de costards à carreaux, tout au long de la série, je suis toute ouïe.
- cette attirance de Shao Fei pour l'hôpital, où il échoue, genre tous les 3 épisodes.
Je reverrai avec énormément de plaisir, car les bons moments, j'en redemande.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?

Recommandations

KinnPorsche
Manner of Death
À cause de toi 2020
Golden Blood
Miracle
Not Me

Renseignements

  • Special: HIStory3: Prisonnier
  • Pays: Taïwan
  • Épisodes: 20
  • Diffusé: avril 16, 2019 - juin 12, 2019
  • Diffusé On: Mardi, Mercredi
  • Station de diffusion initiale: LINE TV
  • Durée: 25 min.
  • Classification du contenu: 15+ - Adolescents de 15 ans ou plus

Statistiques

  • Score: 8.4 (marqué par 30,131 utilisateurs)
  • Classé: #896
  • Popularité: #216
  • Téléspectateurs: 49,756

Top Contributeurs

65 éditions
33 éditions
25 éditions
23 éditions

Informations et articles

Listes populaires

Listes apparentées d'autres utilisateurs
BL / Gay (*Rated Order*)
653 titles 2816 loves 46
BL series and movies
314 titles 532 loves 7

Récemment vu par