Renseignements

  • Dernière connexion: Il y a 4 jours
  • Genre: Femme
  • Lieu:
  • Contribution Points: 0 LV0
  • Rôles:
  • Date d'inscription: avril 3, 2023
Complété
Last Twilight
3 personnes ont trouvé cette critique utile
janv. 28, 2024
12 épisodes vus sur 12
Complété 2
Globalement 9.0
Histoire 10
Acting/Cast 10
Musique 10
Degrés de Re-visionnage 9.0
Cette critique peut contenir des spoilers

A voir, absolument

Un peu déçue par les deux derniers épisodes, véritablement inférieurs au reste de la série. Celle-ci se conclut bien trop rapidement, ce qui est dommage. Et la justification de la rupture de MhokDay est bien trop faible, pour en faire autre chose qu'un ressort scénaristique. Vraiment dommage, cela a été une merveille de drama, intelligent, bien écrit, bien joué. Je suis épatée par l'évolution de JimmySea, dont l'alchimie prêtait à discussion dans Vice Versa, ne prêtait plus à discussion dans Our Skyy 2 et explose littéralement ici. MhokDay est devenu l'un de mes couples préférés. Les seconds rôles sont également parfaits avec un amour particulier, me concernant, pour le personnage de Night, joué par un Mark tout en délicatesse, qui m'a fait pleurer. Et que dire d'Aof, le réalisateur, d'ailleurs y a-t-il encore quelque chose à dire sur lui qui n'ait pas encore été dit ? La confiance de son CEO, son rôle dans le management de GMMTV, sa proximité avec les acteurs, le staff et les autres réalisateurs, son implication dans la cause LGBTQ+, et bien évidemment son talent de conteur, de metteur en scène, en font une personne rare, humainement et artistiquement. Merci Monsieur Aof pour un autre grand moment de drama BL.
PS : L'OST est une merveille

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
My Personal Weatherman
2 personnes ont trouvé cette critique utile
févr. 13, 2024
8 épisodes vus sur 8
Complété 0
Globalement 8.5
Histoire 8.0
Acting/Cast 10
Musique 9.0
Degrés de Re-visionnage 9.0

Un bonheur

Que c'est agréable de passer 8 épisodes en compagnie de Kouhei et Atsuki !
Soyons honnête, le drama ne repose que sur eux, le scénario étant une énième variante de l'intrigue préférée des BL, à savoir le manque de communication. Je suis navrée de la trivialité de cette critique, mais qu'ils sont beaux, ensemble, séparément, sérieux, souriants... Certes le sujet est bien abordé, bien filmé, bien dialogué ; les personnages, s'ils n'ont rien de novateurs, sont plaisants et il n'est guère difficile de se prendre d'intérêt pour l'évolution de leur histoire. Mais sincèrement, le coup de maître de ce drama est d'avoir casté ces deux acteurs. Leur alchimie, visuelle et dramatique, donne toute la profondeur nécessaire afin de faire exister Mizuki et Yoh au-delà des stéréotypes qu'ils auraient très facilement pu devenir.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Unforgotten Night
2 personnes ont trouvé cette critique utile
févr. 13, 2024
12 épisodes vus sur 12
Complété 0
Globalement 7.0
Histoire 8.0
Acting/Cast 8.5
Musique 7.5
Degrés de Re-visionnage 7.0
Cette critique peut contenir des spoilers

Pas assez fort, dommage

Pas si mal. Le problème, me concernant, est que cela ne va pas assez loin. Le roman est très graphique et le drama fait dans la demi-mesure, ce qui pose problème à des gens comme moi qui attentent quelque chose de plus jusqu'au-boutiste, mais également à des gens qui attendent quelque chose de plus léger et de plus doux. Le couple d'acteurs principaux est bon sans donner la mesure de ce qu'il serait possible de faire avec des personnages tels que Kamol et Kim, qui, je le rappelle, ont une relation sado-masochiste. Les personnages secondaires ne sont malheureusement pas assez travaillés. Seul Amen parvient à apporter assez de profondeur, en seulement quelques apparitions, à son personnage. Et que dire de la scène NC entre les trois gardes du corps, qui, si elle avait été annoncée par le développement de leur ménage à trois, aurait eu du sens mais qui tombe ici comme un cheveu sur la soupe.
Unforgotten Night rentre dans la série des romans, graphiques et violents, de Yeonim, et est ainsi lié aux Love Syndrome, dont on retrouve certains personnages ici. Certes il est plus simple d'écrire et de dessiner des histoires sexuellement "violentes" que de les montrer, surtout quand on veut s'adresser à un large public, mais je me suis demandé plus d'une fois ce que cela aurait donné si on avait eu de vraies scènes BDSM et une vraie relation dom/sub. Dommage (me concernant encore une fois).

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Be Mine SuperStar
2 personnes ont trouvé cette critique utile
févr. 11, 2024
12 épisodes vus sur 12
Complété 2
Globalement 7.5
Histoire 7.5
Acting/Cast 9.0
Musique 9.0
Degrés de Re-visionnage 8.0
Cette critique peut contenir des spoilers

Pour JaFirst, uniquement

Les critiques étaient si mauvaises que j'ai été favorablement surprise par ce drama que je n'attendais pas du tout.
Ou en tout cas par le couple JaFirst qui, fidèle à lui-même, associe charme et alchimie. Ils sont sincèrement adorables, ensemble et séparément. Et l'inversion des rôles habituels, à savoir un Ja mignon, extraverti et enfantin, et un First beau, introverti et sérieux, n'a pas été pour me déplaire. Contrairement à ce que j'aurais pu penser, ça a bien fonctionné, et je les ai suivis avec un plaisir qui m'a étonnée.

Alors tout n'est pas parfait, très loin de là. Les personnages secondaires sont extrêmement faibles, leur écriture tient pour certains de l'anecdote. Le couple secondaire, incarné par BosstonKavin, qui est séduisant sur le papier et visuellement, est le scandale de ce drama. C'est simple, ils n'apparaissent que pour coucher ensemble, il n'y a aucune histoire, ou elle est si mince qu'on y voit à travers, ces deux acteurs ont réellement été payés pour ça ? C'est comme si les producteurs ou le réalisateur s'étaient dit "il nous faut des scènes de sexe, on ne peut pas en demander trop à JaFirst, allez hop BosstonKavin pour compenser"... D'abord, il n'y a rien à compenser car les scènes NC de JaFirst sont très belles, pleines de tendresse et hot. Alors ? Pour faire parler du drama ? Sincèrement je ne sais pas, mais je suis très déçue et j'espère qu'on pourra les revoir avec des personnages autrement plus travaillés.
J'ai juste aimé le personnage de Worra qui m'a sincèrement fait hurler de rire plus d'une fois.

Le scénario est malheureusement bourré de trous et par moment inconsistant et la mise en scène typique d'un drama BL de seconde zone (slow motion, scènes coupées, mauvais raccords...)

Alors pourquoi le voir, pourquoi cette note somme toute plutôt bonne ? Pour JaFirst, et uniquement pour JaFirst.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Dangerous Romance
2 personnes ont trouvé cette critique utile
nov. 5, 2023
12 épisodes vus sur 12
Complété 0
Globalement 8.0
Histoire 8.0
Acting/Cast 10
Musique 9.0
Degrés de Re-visionnage 8.5
Cette critique peut contenir des spoilers

Une belle surprise

Une belle surprise. Bons acteurs, belle alchimie, une relation top/bottom assez rare, pas de dominant du tout, bien au contraire, ils se complètent admirablement. Les acteurs, principaux et secondaires, sont supers. La réalisation est tout à fait honnête et même sérieuse, j'ai été assez étonnée par certains choix de plans qui montrent une volonté de mise en scène à laquelle je ne m'attendais pas. Je me suis néanmoins demandé si j'allais continuer le drama après le premier épisode, puisque cela parle de harcèlement scolaire et que c'est assez violemment mis en scène (ce qui est parfait cela dit car il n'y a aucune volonté d'arrondir les angles), mais PerthChimon et MarcPawin m'ont convaincu de continuer.

Le drama aborde deux grosses problématiques : le harcèlement scolaire et la division de la société entre riches et pauvres, et ce que cela engendre dans les relations humaines et dans l'avancement d'une société (l'attitude des professeurs, les lycéens obéissants, la réaction du père de Kang face à Saifah...), Kang et Sailom étant finalement une représentation plus large d'une division sociétale. Il est néanmoins un peu facile d'avoir fait le choix manichéen de diviser riches et pauvres en méchants et gentils, surtout que, et c'est la critique la plus importante que je pourrais faire au drama, l'évolution de Kang, Nawa et Max est trop abrupte, incompréhensible et incohérente, ils passent quasiment du jour au lendemain de "super bullies" à on est tous amis (ou presque). Après certains personnages secondaires viennent remettre en question ce manichéisme (la grand-mère, Pimfah, les chasseurs de dettes...)

J'ai par ailleurs, et c'est vraiment un détail, bien aimé la manipulation scénaristique autour du père, qui peut décevoir sur le moment (tout ça pour ça), mais qui correspond finalement à la perception de Kang tout au long du drama.
Un petit regret sur le personnage de Name qui aurait pu être plus prégnant, que ce soit en terme de présence, d'antagonisme ou de relationnel avec Saifah. J'aime bien l'idée d'un ship PepperPapang.
Et un gros regret concernant le titre du drama, que je trouve au mieux mauvais au pire ridicule. Ça m'a fait penser à un titre de film Hallmark et la série vaut vraiment mieux que ça (sans vouloir critiquer les films Hallmark).

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Step by Step
2 personnes ont trouvé cette critique utile
août 30, 2023
12 épisodes vus sur 12
Complété 1
Globalement 8.0
Histoire 8.0
Acting/Cast 7.5
Musique 9.0
Degrés de Re-visionnage 8.0
Cette critique peut contenir des spoilers

Lent, mais sympathique

J'ai bien aimé le drama mais ai plusieurs doléances à faire :

- Le jeu de Ben n'est pas au niveau, contrairement à celui de Man qui est impeccable. Il ne sait pas bien jouer et fait beaucoup de grimaces, mais il est très cute. Par ailleurs son personnage n'est pas particulièrement sympathique, il boude beaucoup, a toujours cette tête de chien battu ("sad dog" comme ils disent dans l'épisode 11), ce qui est problématique, ils devraient le montrer heureux qu'on se fasse une idée plus précise de son caractère (problème de temps et de montage ?) Quand il sourit, il est adorable, devient attractif. Il a l'air d'avoir des principes mais le jeu de Ben n'aide pas à comprendre le personnage, il est très creux, aucune profondeur dans son jeu, il sourit quand il doit être heureux, fronde les sourcils quand il est triste. Je ne comprends pas le personnage et ne comprends pas comment ni pourquoi Jeng en tombe amoureux.

- L'alchimie entre le couple principal m'a posé problème, inexistante au début, elle devient folle lors des scènes intimes. Les scènes de baisers, de sexe semblent si naturelles, et j'ai du mal à comprendre le passage de l'un à l'autre.
Le sexe est par ailleurs tout à fait naturel, il fait partie sainement et simplement de leur relation, ce que j'apprécie beaucoup. Pat ne peut coucher avec Put mais se donne naturellement à Jeng, leur attraction est folle quand ils sont seuls.
La différence de taille est juste délicieuse.

- Je sais que beaucoup de personnes ont été rebutées par la lenteur de l'évolution de l'histoire, ce qui n'a pas été mon cas. J'aime vraiment quand un scénario déroule tranquillement, doucement ses personnages. On suit "step by step" la création d'une relation. Non, mon problème est plutôt inverse : c'est "step by step" au début et c'est "let's run as fast as we can" à la fin. Ils mettent 10 épisodes à se mettre ensemble et 1 épisode à se jurer l'éternité...

- Un certain nombre de points et/ou la réaction de certains personnages n'ont aucun sens ou ne sont pas expliqués (par exemple, comment Put sait-il que Jeng aime toujours Pat, pourquoi Chot et Ae poussent Put à aller parler à Pat, le chef fait la vaisselle d'un grand restaurant...) Par ailleurs rien n'est réglé avec le père et le frère, ni même avec la mère. Problème de scénario ou de montage ?

- Le dernier épisode d'1h42 ressemble plus à un special qu'à un épisode. Jaab et Khanun ont complétement disparu. Même Pat a changé. L'histoire de Jaab est un peu laissée en suspens, on peut imaginer qu'elle se termine bien, mais imaginer seulement.

- Le téléphone est un personnage à lui tout seul. Je n'aime par ailleurs pas beaucoup les flashbacks intempestifs, non nécessaires.

Par contre, j'ai un nouveau crush : Man. Il est sublime. Même avec un costume marron, que je n'aime pas du tout d'habitude.
Et c'est cool de revoir Up. Et Bruce. Et Poppy.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Between Us
2 personnes ont trouvé cette critique utile
juil. 11, 2023
12 épisodes vus sur 12
Complété 0
Globalement 8.5
Histoire 9.0
Acting/Cast 10
Musique 9.5
Degrés de Re-visionnage 10
Cette critique peut contenir des spoilers

La construction d'une relation

J'ai aimé Between Us, beaucoup. Si la série n'est pas exempte de reproches, la douceur qui se dégage de la relation Win/Team est ce qui m'a bloquée devant mon écran et fait fondre.
Dérivée de Until We Meet Again, elle se rapproche de la série d'origine par l'utilisation du traumatisme en tant que ligne directrice de l'évolution des personnages, et c'est à peu près tout. Il ne faut pas s'attendre à retrouver l'ambiance de UWMA, et il ne faut pas s'attendre à retrouver les WinTeam de UWMA, qui avaient un rôle plus humoristique. Il y a néanmoins une belle combinaison de drame et de comédie qui rend le tout fort agréable à suivre.

Win et Team se sont trouvés alors qu'ils ne se cherchaient pas, et sont ainsi obligés de faire face à ce qui pourrait empêcher leur relation d'avancer, en l'occurrence le traumatisme de Team et la peur d'être abandonné de Win. Leur relation avance doucement, tranquillement, la réalisation prenant le temps de s'attarder sur les aléas de la vie de tous les jours et sur ce qui fait qu'une relation à court terme devient une relation à long terme. Abandonner ses peurs, ses doutes, accepter de laisser l'Autre entrer, et d'ailleurs la scène du "je t'aime" est absolument parfaite si on se positionne de ce point de vue là. Je comprends les critiques disant que c'est trop lent, qu'il n'y a pas d'histoire, mais je n'y adhère pas car ce sont bien les petits détails qui m'ont infiniment plu dans cette histoire, Team qui monte dormir avec Win, le regard de Win quand Team vainc son angoisse de concourir, finalement ce sont tous ces petits moments qui m'ont donné un plaisir fou.
Les acteurs principaux sont par ailleurs un bonheur, l'alchimie BounPrem fonctionnant à merveille.

Quelques critiques tout de même : le nombre de couples annexes. Je sais que beaucoup de personnes les ont aimés, ce qui n'est pas mon cas, je ne les ai tout simplement pas trouvés intéressants, et le passage d'un couple à l'autre coupe le tempo de l'histoire principale ce que j'ai trouvé assez désagréable. Excepté le couple DeanPharm (mais comptent-ils vraiment comme un couple annexe ?). Deuxième chose, que j'ai par ailleurs déjà mentionnée, j'avais adoré WinTeam dans UWMA et je m'attendais à revoir ces personnages et cette relation, ce qui n'est pas du tout le cas dans Between Us. La transition est ainsi un peu compliquée entre les deux séries. Enfin, il y a tellement d'approximations et de stéréotypes BL que trop c'est trop (les "nageurs" du club de natation ne nagent pas très bien, apparemment on n'éteint jamais la lumière en Thaïlande même quand on dort, il y a un nombre de flashbacks excessif, évidemment quand on fait un cauchemar on parle dans son sommeil, la fameuse fièvre et le lavage du corps au lit qui s'ensuit etc.).
Mais finalement tout ça n'est qu'accessoire.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
TharnType Special
2 personnes ont trouvé cette critique utile
juil. 10, 2023
1 épisodes vus sur 1
Complété 0
Globalement 7.5
Histoire 7.0
Acting/Cast 10
Musique 10
Degrés de Re-visionnage 9.0
Cette critique peut contenir des spoilers

Un épilogue sympathique avant la saison 2

Cet épilogue n'apporte pas grand chose honnêtement, juste la joie de revoir notre couple principal, et de savoir qu'ils sont encore ensemble quatre ans après. On en apprend un peu plus sur le devenir de tel ou tel protagoniste, mais l'histoire n'avance pas réellement.

Trois choses m'ont néanmoins réellement agacée : la distinction mari/femme (hubby/wifey) en fonction de leur position dans le couple, qui est malheureusement assez courante dans le BL en général (mangas, romans, dramas etc.), la rédemption du personnage de Lhong (ce qu'a fait le gars est quand même épouvantable et il n'a pas été puni ??! Au contraire, comprenons-le le pauvre, il a souffert... ??????), vraiment certaines problématiques sont quand même très mal appréhendées par le BL, encore une fois en général, et le "no need to apologize" de Khom à Type (bien sûr qu'il doit s'excuser!).

Mais retrouver MewGulf est un bonheur absolu, leur alchimie est vraiment démentielle, et le special est uniquement basé sur cette alchimie, ils sont beaux, ils sont sexys, ils s'aiment, alors ne boudons pas notre plaisir.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Color Rush Season 2
2 personnes ont trouvé cette critique utile
mai 26, 2023
8 épisodes vus sur 8
Complété 0
Globalement 6.5
Histoire 7.5
Acting/Cast 9.0
Musique 8.5
Degrés de Re-visionnage 5.0
Cette critique peut contenir des spoilers

Très sombre

Cette nouvelle saison reste aussi tourmentée que la précédente. Je déteste vraiment le monde dans lequel ils vivent, non pas à cause de l'absence de couleurs, mais à cause de l'ostracisme et de la violence de la société. De plus, j'ai du mal à comprendre le drame qui se joue ici, notre société a des non-voyants et des mal-voyants, et si leur situation est plus difficile, elle n'implique pas cette violence... Peut-être devrais-je lire le web novel pour comprendre les tenants et aboutissants du scénario.

Yoohan disparaît dans cette saison (Hur Hyun Jun aurait refusé de reprendre le rôle) et Sehyun apparaît. Son personnage apporte une touche de légèreté bienvenue, concrétisée par un choix de colorisation et de photographie plus vif que lors de la saison précédente. Mais l'histoire étant ce qu'elle est, la touche de légèreté s'efface assez rapidement.
Alors qu'on quittait Yeonwoo avec l'espoir de voir sa solitude enfin comblée, le voilà à nouveau violemment seul et l'absence de Yoohan est omniprésente. Merci d'ailleurs aux scénaristes et au réalisateur de ne pas avoir essayé de gommer ce dernier, ce qui est malheureusement assez habituel dans les séries/films lorsqu'un acteur ne reprend pas son rôle.

L'histoire continue à dérouler, mais encore une fois la série est si courte qu'il manque des éléments pour comprendre totalement l'évolution des personnages et de la situation. Je ne suis en outre pas sûre qu'on puisse réellement appeler ça un drama BL, si la caractéristique BL vient uniquement du fait que le personnage principal est gay (et d'une mini-scène qui a dû être intégrée uniquement pour que la série puisse être qualifiée de BL).
Le monde proposé est loin d'être inintéressant, et j'aimerais m'y intéresser, mais c'est vraiment très sombre, très rapide et sans issue visible. Ce drama me déprime.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Semantic Error
2 personnes ont trouvé cette critique utile
mai 25, 2023
8 épisodes vus sur 8
Complété 0
Globalement 9.0
Histoire 10
Acting/Cast 10
Musique 9.5
Degrés de Re-visionnage 10
Cette critique peut contenir des spoilers

Un succès mérité

J'attends généralement la sortie complète d'un drama pour le voir, ce que j'ai fait avec Semantic Error. SE était déjà précédé de son succès mondial et des multiples vidéos de promotion où on pouvait déjà voir la complicité Seoham/Jaechan. J'ai tendance à me méfier de ce genre de renommée car je suis bien souvent déçue de l'attente que les annonces ont générée.
Ce qui a été le cas lors de mon premier visionnage de SE. Certains passages m'ont semblé confus, et je ne comprenais pas bien pourquoi ce drama en particulier avait explosé ainsi.
Et puis je l'ai revu. Et j'ai enfin compris.

L'histoire et les personnages sont la représentation parfaite du fameux "enemies to lovers". Deux étudiants aux personnalités diamétralement opposées vont apprendre à s'apprivoiser, s'apprécier et s'aimer. Si ce trope est extrêmement répandu et populaire, il est ici traité un peu mieux qu'à l'habitude, grâce aux personnages qui sortent clairement de l'ordinaire, notamment Sangwoo, ainsi qu'au choix scénaristique de s'intégrer complétement au monde universitaire.

La série suit en gros le déroulé du webtoon, mais en choisissant sciemment de s'en éloigner pour s'adapter au visuel et au développement d'un drama. Les personnages deviennent ainsi un peu plus simples à appréhender et à apprécier. Il n'y a que 8 épisodes de 25mn, le développement des protagonistes et de l'histoire doit ainsi s'accélérer. Le montage et le scénario ne donnent néanmoins pas l'impression de sauter des étapes, le caractère des personnages, primaires comme secondaires, et le développement de leurs interactions semblent naturels, voire évidents.
L'université est probablement le troisième "personnage" le plus important de l'histoire, leur rencontre, leur antagonisme, leur rapprochement, se font non seulement à l'université mais dans le cadre de travaux universitaires.

Que dire de Seoham et Jaechan ? Certes l'histoire est intéressante, mais c'est l'alchimie entre les deux acteurs principaux, devenus véritablement Jaeyoung et Sangwoo, qui a fait exploser SE. C'est rare de trouver une paire aussi bien assortie dans le cadre du BL coréen, aussi bien dans leur visuel que dans leur caractère.

Il manque néanmoins certaines précisions à certains moments, certaines réactions sont inexpliquées, explications que l'on retrouve dans le webtoon, qui devient alors un bon support explicatif face à une série pleine, passionnante, mais finalement trop courte.
A quand une saison 2 ?

PS : l'OST est top.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Blueming
2 personnes ont trouvé cette critique utile
mai 22, 2023
11 épisodes vus sur 11
Complété 0
Globalement 7.0
Histoire 10
Acting/Cast 9.0
Musique 7.0
Degrés de Re-visionnage 7.5
Cette critique peut contenir des spoilers

Je suis passée à côté

Au vu de la note globale donnée à la série, je crois que je suis un peu passée à côté. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages et c'est je crois bien le problème.

Il y a bien des côtés positifs à cette série.
Le sujet déjà : les complexes, les douleurs d'un jeune adulte traumatisé par l'attitude de la société et la différence de traitement entre les personnes considérées comme belles et celles considérées comme pas belles. Sa souffrance, son anxiété sont bien dépeintes et communiquées, et sont une vitrine, difficile par moments, pour ceux qui auraient eu à faire face à cette angoisse. On peut rajouter l'absence de représentation parentale positive et la solitude de l'enfant, puis de l'adulte, et la possible découverte d'une personne qui comprendra et comblera potentiellement le vide.
La cinématographie : c'est assez rare dans une série si courte mais il y a un essai réel de présenter un drama travaillé, de qualité. Le travail de photographie est à souligner. C'est plus particulièrement intéressant quand on sait que les personnages sont étudiants en cinéma.
Les acteurs : j'ai eu un peu de mal au départ mais leur jeu correspond bien à leur personnage et ils dépeignent bien la réserve, la méfiance et la douleur de leurs personnages. Leur complicité est difficile à appréhender par contre et j'ai du mal à savoir si le couple est peu chaleureux dans l'histoire elle-même ou si les acteurs ont du mal à représenter leur alchimie.

Un certain nombre de choses ne m'ont pas convaincue par contre.
Les personnages : comme j'ai déjà pu le dire, je n'ai pas réussi à m'y attacher. Les problématiques abordées me touchent pourtant mais il m'a finalement été difficile de ressentir de l'empathie pour les deux protagonistes, malgré leur histoire difficile. J'ai néanmoins beaucoup aimé le côté adulte de leur relation, vraiment appréciable.
Le montage : je ne sais pas bien si c'est le montage ou le scénario, mais le déroulement de l'histoire est par moment vraiment obscur et compliqué à suivre. J'avais décidé de revoir le drama car j'étais un peu frustrée des zones d'ombre du scénario et si certaines ont pu être levées, d'autres n'ont toujours pas de réponse. Peut-être tout s'éclaircira si je re-revois le drama ou si je lis le webtoon ?

En définitive, un drama intéressant, à voir, mais apparemment assez clivant pour avoir des réactions soit modérées, soit dithyrambiques.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
My School President
2 personnes ont trouvé cette critique utile
mai 22, 2023
12 épisodes vus sur 12
Complété 0
Globalement 9.0
Histoire 9.0
Acting/Cast 10
Musique 10
Degrés de Re-visionnage 10
Cette critique peut contenir des spoilers

Que c'est bon !

GMMTV a mis les bouchées doubles pour faire de ce teen drama musical l'un des gros succès, mérité, de l'année 2022.
MSP concentre quasi-parfaitement ce qui fait d'une série une bonne série, BL ou non : acteurs, scénario, réalisation, musique.

Les acteurs : très jeunes pour la plupart, notamment le couple star, ils étonnent par leur maturité, leur bonne humeur et leur complicité éclatante.
GeminiFourth, mineurs au moment du tournage, sont LA révélation de MSP, et l'excitation qui les suit depuis la sortie du drama n'est à mon sens pas prête de retomber tant leur charisme et leur alchimie atteignent des sommets, que ce soit ici ou dans Moonlight Chicken. Je suis impressionnée et conquise par la décontraction qu'ils affichent, que ce soit à l'écran ou en dehors, lors d'évènements de promotion, d'interviews ou de soirées de remise de prix. Proches avant même de débuter, leur amitié transparait à l'écran pour faire de TinnGun l'un des couples les plus adorables et charmants du drama BL, voire du drama tout court.
Les "seconds" rôles (cela semble injuste de les appeler seconds tant leur présence est impactante), les couples secondaires (on veut plus de SatangWinny et de MarkFord, ils mériteraient réellement des specials dédiés), les membres de Chinzhilla (joyeux et attachants), les parents (impeccables, tant dans leur humanité que dans leurs doutes), ainsi que les antagonistes, tous contribuent à faire de MSP un évènement. J'applaudis.

Le scénario : a priori assez basique dans les productions teen (grandir, maturer, apprendre dans l'adversité, individuellement et collectivement), le scénario réussit pourtant à développer ses personnages en dehors des clichés et des poncifs habituels, et s'appuie sur un parti pris assez rare dans le BL, moins dans la série teen, le musical. Les différents éléments scénaristiques se marient parfaitement et donnent une lecture agréable et fluide de l'histoire.

La réalisation : je suis agréablement surprise par la réalisation qui accompagne le scénario et les acteurs ; elle ne s'efface pas mais se met au service de l'histoire et surtout des personnages. L'utilisation des gros plans et des plans larges, à bon escient, permet de passer d'un point de vue individuel à un point de vue général, que ce soit lors de scènes différentes ou au sein d'une même scène, et ainsi proposer des moments d'ampleurs différentes, intimes ou plus spectaculaires.

La musique : l'un des grands atouts de MSP, et l'une des raisons de son succès. Certains souriront devant des chorégraphies qu'ils qualifieront de trop simples ou des morceaux pleins de naïveté. Je ne suis pas d'accord : les moments musicaux accompagnent l'évolution de l'histoire, des personnages et de Chinzhilla. Les protagonistes sont des adolescents qui rentrent dans l'âge adulte, des lycéens et non des "idols", et l'innocence et le changement des personnages sont parfaitement actés musicalement.

Alors oui tout n'est pas parfait dans My School President, mais que c'est bon, que ça fait du bien, que c'est joyeux, délicieux et charmant ! Et on en ressort avec un gros sourire sur le visage et une envie de chanter la vie, même imparfaite.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
KinnPorsche
2 personnes ont trouvé cette critique utile
mai 7, 2023
14 épisodes vus sur 14
Complété 0
Globalement 9.0
Histoire 9.5
Acting/Cast 10
Musique 10
Degrés de Re-visionnage 10
Cette critique peut contenir des spoilers

Une série BL importante

Un budget jamais vu pour un drama BL, un casting 5*, une merveille d'OST, une réalisation léchée et une série devenue culte dès son premier épisode. Alors oui tout n'est pas parfait dans KinnPorsche, quelques longueurs ici ou là, quelques parties qui auraient mérité qu'on s'y attarde un peu plus, mais le travail réalisé par les équipes, techniques, production, réalisation et comédiens, est assez impressionnant, particulièrement pour un BL.

Le sujet et la mise en scène proposent un drama plus mature que ceux habituellement proposés dans le cadre BL.
Le thème de la mafia, très présent dans les mangas/manhwas/romans BL, reste assez peu abordé dans les dramas, ou alors de manière très édulcorée. On ne peut pas dire que le sujet soit édulcoré dans KinnPorsche, puisque violence, manipulation et fusillades se succèdent.
Le choix des acteurs, physiquement plus adultes qu'à l'habitude, notamment pour le couple principal, et les scènes de baisers et de sexe, se distinguent également de ce qu'il est communément vu. Il convient de noter la présence de bottoms dominants, les plans de parties physiques rarement montrées à l'écran, les baisers crus des couples principaux (ça fait plaisir de voir des couples où le sexe fait partie intégrante de la relation), et la première scène sado-masochiste d'un drama BL, plus suggérée que réellement montrée mais c'est déjà pas mal.

Les acteurs sont parfaits, tant les principaux que les secondaires. Les trois couples affichent une alchimie magistrale, aux dynamiques bien différentes, et un visuel irrésistible. Je veux souligner la prestation stratosphérique de Tong/Tankhun, qui éclipse à peu près tout le monde dès qu'il apparaît.

En complément d'une violence physique certaine, une violence psychologique émerge, notamment à travers le personnage de Vegas et sa relation à son père. Vegas est probablement le personnage le plus complexe du drama, et le plus controversé, adoré ou détesté, il est rare d'avoir un avis neutre sur le jeune homme.

Malgré tout cela, le drama n'est pas dénué d'humour avec des scènes hilarantes rapidement devenues iconiques et des personnages drôlissimes (Tankhun, Porsche, l'équipe de gardes du corps).

Certaines parties rallongent néanmoins inutilement l'histoire, et d'autres auraient mérité d'être plus développées. Le plus surprenant reste tout de même certains rebondissements sortis de nulle part et tirés par les cheveux.
Mais tout cela est rapidement pardonné pour ne garder que le meilleur.

Je ne sais pas si la dynamique KinnPorsche apportera réellement un changement, mais le succès mondial de la série augure d'une période potentiellement plus mature pour les dramas BL.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Until We Meet Again
2 personnes ont trouvé cette critique utile
juin 12, 2023
17 épisodes vus sur 17
Complété 0
Globalement 8.5
Histoire 9.5
Acting/Cast 9.5
Musique 10
Degrés de Re-visionnage 10
Cette critique peut contenir des spoilers

Un bon BL qui sort des sentiers battus

Le scénario qui sort résolument des sentiers battus des BL aux synopsis rose bonbon, la réalisation de qualité et le jeu tout en finesse des acteurs ont permis à UWMA de devenir l'un des classiques du genre, même s'il n'est pas exempt de tout reproche.

La série est basée sur la concept d'âme sœur et fait intervenir quatre couples, dont deux principaux, à deux époques différentes. Le scénario ne recule pas devant la difficulté, et traite de manière sérieuse et responsable (ce qu'on a rarement vu dans les dramas BL) de sujets difficiles, tels que l'homophobie, le suicide, la souffrance, la culpabilité, le pardon. Le drama alterne avec aisance les moments de vie quotidienne, avec ses joies et ses difficultés, et les moments plus tourmentés voire torturés. Certaines scènes sont dures et peuvent être difficiles à supporter.
Les acteurs sont formidables, particulièrement les deux "bottoms" principaux, joués par Fluke et Earth, d'une fraîcheur et d'un naturel désarmants, qui passent avec une facilité déconcertante du rire aux larmes. J'ai été moins réceptive aux personnages, sérieux et ténébreux, des "tops", mais cela permet d'opposer les deux moitiés des deux couples principaux et de comprendre les choix différents opérés par chacun.

La critique principale que je pourrais faire, et qui m'a fait baisser la note globale donnée au drama, se situe du côté du montage. Celui-ci n'est pas linéaire, on passe d'une époque à une autre, au lieu de suivre chaque histoire dans un sens chronologique, ce qui fait sens ; cela permet en effet de monter en puissance et de dévoiler les liens entre les deux couples au fur et à mesure, et cela permet, ce qui n'est vraiment pas négligeable, de mélanger scènes difficiles et scènes plus joyeuses. Le problème est que cela est fait de manière un peu brouillonne, ce qui provoque une certaine confusion, notamment concernant le fil narratif du couple initial. On a du mal à suivre l'évolution de leur histoire et les changements de leur état d'esprit et de leur comportement. Cela crée un trou que le spectateur doit remplir seul et, ce qui est plus problématique, cela nous éloigne des personnages, qui ont pourtant besoin de toute notre empathie.
Je pourrais également râler sur les placements de produits, vraiment trop flagrants, mais on a l'habitude, et sur le mauvais niveau des "nageurs" du club de natation (pas nécessaire de les montrer plonger si les acteurs ne savent pas plonger !), mais je rentre dans les détails.

Au final, les couples sont séduisants (j'ai parlé des deux couples principaux, mais WinTeam joué par BounPrem est à croquer, cf. leur spin-off Between Us), les acteurs incroyables et le traitement du sujet, casse-gueule, délicat et intelligent.
A voir.

PS : l'OST est fantastique.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Bed Friend
2 personnes ont trouvé cette critique utile
avril 30, 2023
10 épisodes vus sur 10
Complété 0
Globalement 8.5
Histoire 8.5
Acting/Cast 9.5
Musique 9.5
Degrés de Re-visionnage 10

Pas parfait mais quelle alchimie

Alors oui tout n'est pas parfait.
Finalement beaucoup de scènes de "préliminaires" pour s'arrêter avant les scènes de sexe (assez représentatif de Domundi en général, cf. Cutie Pie), beaucoup de "teasing" mais oh que c'est bien fait, et ce grâce à l'alchimie et à la sensualité renversantes de NetJames / KingUea. Généralement l'association "top/bottom" fait apparaître un côté "beau/sexy vs mignon/adorable"mais là on a deux beaux/sexys et c'est assez ravageur quand il s'agit de ces deux-là. Sincèrement la série, c'est eux, leur relation, leurs regards, leurs caresses, leurs soupirs, et finalement l'histoire on s'en fiche un peu, même si le personnage de Uea est tout de même assez complexe.
Vu le succès de la série, les producteurs ont rallongé le drama de 2 épisodes et très sincèrement cela se sent. Ça traine un peu en longueur pendant un épisode et puis tout se précipite dans le dernier épisode. Un problème de montage ? Dernier petit problème, on a des scènes sensuelles pendant tout la première partie du drama puis quand les personnages passent d'une relation sexuelle à une relation amoureuse, les scènes sensuelles disparaissent (sauf au dernier épisode), ce qui est un peu dommage vu l'érotisme prégnant du drama et des acteurs.
Les acteurs secondaires sont bons, très bons. Quand on se prend à détester des personnages, on sait que les acteurs sont bons. Les "méchants" sont vraiment détestables, et les "gentils" vraiment adorables (ah Jade, j'ai vraiment hâte de voir ce que la vie te réserve).
Mais vraiment le plus plus de ce drama c'est NetJames.
PS : la musique accompagne bien le drama.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?