Dali and the Cocky Prince (2021) poster
8.4
Votre note: 0/10
Notes: 8.4/10 par 23,166 utilisateurs
# de Spectateurs: 47,130
Critiques: 127 utilisateurs
Classé #730
Popularité #234
Téléspectateurs 23,166

Une histoire d'amour inattendue commence lorsque Jin Mu Hak essaie de voler dans le musée d'art de Kim Dal Ri. Jin Mu Hak un homme qui n'a pas fait d'études et n'est pas doué pour les livres mais qui est extrêmement débrouillard et talentueux pour gagner sa vie. Kim Da Ri, une femme intellectuellement brillante et issue de l'élite mais qui ne sait pas comment prendre soin d'elle-même. (La source : DramAsia World at MyDramaList) Modifier la traduction

  • Français
  • 中文(简体)
  • 中文(台灣)
  • Arabic
  • Pays: South Korea
  • Catégorie: Drama
  • Épisodes: 16
  • Diffusé: sept. 22, 2021 - nov. 11, 2021
  • Diffusé Sur: Mercredi, Jeudi
  • Station de diffusion initiale: KBS2
  • Durée: 1 hr. 5 min.
  • Score: 8.4 (scored by 23,166 utilisateurs)
  • Classé: #730
  • Popularité: #234
  • Classification du contenu: 15+ - Teens 15 or older

Où regarder Dali and the Cocky Prince

Netflix
Subscription (sub)
Prime Video
Purchase
Viki
Subscription (sub)
Kocowa
Subscription (sub)

Distribution et équipes

Critiques

Complété
achuland
2 personnes ont trouvé cette critique utile
févr. 10, 2022
16 épisodes vus sur 16
Complété 0
Globalement 6.5
Histoire 6.0
Acting/Cast 8.0
Musique 8.0
Degrés de Re-visionnage 1.0

une déception de plus...

Le premier épisode lancé et j'étais sous le charme. Des protagonistes aux antipodes évidentes faisant fi de leur différence est un thème aguicheur.
Jin Moo Hak est le personnage qui m'aura permis de tenir le coup jusqu'au bout : nouveau riche et grippe-sou sans aucune honte, ce personnage est pourtant adorable de part sa franchise assumée, ses raisonnements très terre à terre mais ô combien réaliste et surtout sa maladresse et sensibilité qui détonnent pour un personnage plaçant l'argent au-dessus de presque tout. A la limite de l'inculte, ses propos parfois "grossiers" sont pourtant remplis de sincérité et tout comme Dali, nous sourions souvent à ses erreurs d'expressions ou son manque de subtilité. J'ai particulièrement aimé ce personnage, un battant qui ne renie ni ses origines, ni ce qu'il aime.
Face à lui, Dali était au premier abord, une jeune femme issue d'une certaine classe sociale, cultivée et raffinée. Leur premier rencontre est un délice et voir Dali aussi enjouée face à la maladresse un peu brute de Moo Hak présageait une romance légère et sucrée. Ce qui fut le cas au tout tout tout début. Car très vite, avec tous les malheurs du monde qui s'abattent sur Dali, l'ambiance bon enfant disparait pour nous montrer (encore) le pire chez l'homme. Cela ne serait pas un défaut, si Dali n'avait pas passé les 3/4 de son temps à se dénigrer, à courber l'échine et à pleurnicher....je suis sûrement un peu extrême, mais je regarde en parallèle "Jun Jiu Ling" et le contraste avec la force de caractère et l'intelligence incroyable de Jiu Ling dessert grandement celui de Dali. Elle reste tout de même un personnage sympathique, qui illumine l'écran lorsqu'elle sourit.
La romance entre les protagonistes est assez mignonne et on suit facilement la progression de leur lien. Il faut tout même remarquer que Moo Hak est le moteur dynamique de ce couple. Bien que Dali soit assez mature et peu prude, ce qui apporte une petite touche de sensualité dans leur couple, j'avoue avoir trouver un peu leur couple ennuyant. Un peu.
L'autre reproche? les personnages secondaires. Caricaturés à l'extrême, ils sont mal écrits. Montrer des nouveaux riches mal dégrossis, pourquoi pas. Mais il eût mieux valu peut-être leur donner une certaine profondeur, les rendre attachants ou du moins nous les rendre accessibles...Tout comme le monde mondain dans lequel évolue Da Li est tout aussi cliché avec des personnes très maniérés et prenant un peu de haut ceux qui ne s'y connaissant pas en art. J'ai trouvé cela très frustrant lorsque Moo Hak est pointé avec un certain mépris sur son manque de culture ou de goût dans les arts.
La famille de Moo Hak? Criard et pathétique. Aucune émotion ou lien entre père et fil ou mère et fils valant la peine de s'y attarder.
L'ex-fiancé de Dali? Fade et inintéressant. J'aime les antagonistes qui sont classes et donne du fil à retordre grâce à leur intelligence...ce qui n'est pas le cas ici.
L'équipe de Dali au musée? De la décoration. Ils ne servent à rien et aucun lien d'amitié ou de loyauté qui nous donnerait envie d'applaudir leur combat commun.
Ahn Chak Hee? Je trouve dommage qu'elle n'ait pas une évolution aussi intéressante que Li Tian dans "My Fated Boy"....
Seul, l'ami d'enfance de Dali et la secrétaire de Moo Hak sont plutôt intéressant.

C'est dommage car la réalisation est bonne et l'OST très sympathique.

Au final, une déception de plus....

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Anushka
143 personnes ont trouvé cette critique utile
nov. 11, 2021
16 épisodes vus sur 16
Complété 6
Globalement 9.0
Histoire 8.5
Acting/Cast 9.0
Musique 9.5
Degrés de Re-visionnage 7.0
The fact is it is a mixture of a lot of things... romance, comedy, mystery, a bit thriller.. with angst. Usually, this sort of blend ends up making a lot of mess, but it's not the case. Why? because the romance just works perfectly.

The best execution of opposite attracts. Da Li and Moo Hak are not just different from each other, but polar opposites in almost everything family background, education, nature, personality, the way of thinking, legit nothing is common. Still, they are like two pieces of the puzzle fitting perfectly with each other, their oozing chemistry is worth craving more.

I can't express in words how much I adore Moo Hak, he's one the best characters I've seen in dramaland. He may be loud, uncultured, silly sometimes stupid... but most mature, considerate at the same time most adorable person. A looot better than people who claim themselves high-educated and cultured. I love how many shades he has... and throughout the journey with exploring different parts of his nature. Now one may think its character development is, I strongly disagree. I think it is how he was in first place. The more I go deep into his character the fewer flaws I can see, I respect his perspective and being a realist... And thinking what life he has been through... where he worked hard to get where he is I don't consider him as money-grubber nor stingy, coz he's the person who knows worth of everything, then whatever it is: Money or People. He knows his priorities clearly and behaves as per.

Da Li may be a bit oblivious, idealistic.. and doesn't have much knowledge about how the world works she's definitely not spoiled princess. She's hardworking, she can face every problem with courage, she can take a stand for herself. I love her straightforwardness... she's a girl who can kick ass if it's needed. Finally, someone who acts as per their age lol... and not a teen who's in love for the first time, she's comfortable with physical intimacy as an adult.

I've seen a lot of secretaries, (I mean ofc everywhere is CEO lol) but Moo Hak's secretary is the best. She's not only a secretary but a very loyal friend, who can even threaten her boss's girlfriend. She's just COOL. And I love his hotel staff too lol... who can work as gangsters but also can give adorable reactions after seeing Moo Hak's fully smitten state.

Whenever each episode ended... I always felt unsatisfied, after thinking I got it why. Though it's not noticeable compared to the rom-com (not the multi-leads ones) this one has relatively less screentime of leads being together but I won't complain coz it's realistic.. people do have things-word to do other than dating, so when they aren't together they are doing work which needs to be done. It does have many.. many, a lot of annoying characters that you would love to FF.

Aesthetically it's simply stunning.. the sets, costumes, cinematography. And finally, both leads have amazing dressing sense, where Da Li legit feels like someone who knows about art.

It's cliche at the same time it's not...the tropes don't feel unnecessary. It does break many stereotypes. I really want to thank how they didn't pull Won Tak to love square. Girl and Boy can be just friends not every time a guy ends up falling for a girl. No stupid misunderstandings.. even if there are any 'Conversation' exist in their world.. and it's noble idiocy free!

As rom-com if fills its purpose fully.. having many peak moments of comedy and couple you want more and more.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?

Recommandations

A Business Proposal
What's Wrong with Secretary Kim
DoDoSolSolLaLaSol
Sa vie privée
It’s Okay to Not Be Okay
Shopping King Louie

Renseignements

  • Drama: Dali and the Cocky Prince
  • Pays: Corée du Sud
  • Épisodes: 16
  • Diffusé: sept. 22, 2021 - nov. 11, 2021
  • Diffusé On: Mercredi, Jeudi
  • Station de diffusion initiale: KBS2
  • Durée: 1 hr. 5 min.
  • Classification du contenu: 15+ - Adolescents de 15 ans ou plus

Statistiques

  • Score: 8.4 (marqué par 23,166 utilisateurs)
  • Classé: #730
  • Popularité: #234
  • Téléspectateurs: 47,130

Top Contributeurs

103 éditions
69 éditions
43 éditions
43 éditions

Informations et articles

Listes populaires

Listes apparentées d'autres utilisateurs
All Time Favorite Dramas
684 titles 1706 loves 35
No stupid BREAK UP *SPOILER*
144 titles 345 loves 446

Récemment vu par