Renseignements

  • Dernière connexion: Il y a 23 heures
  • Genre: Femme
  • Lieu:
  • Contribution Points: 0 LV0
  • Rôles:
  • Date d'inscription: septembre 29, 2019
Uncontrollably Fond korean drama review
Complété
Uncontrollably Fond
1 personnes ont trouvé cette critique utile
by clinchamps
févr. 2, 2022
20 épisodes vus sur 20
Complété
Globalement 7.0
Histoire 7.0
Jeu d'acteur/Casting 9.5
Musique 6.0
Degrés de Re-visionnage 4.0
Cette critique peut contenir des spoilers

Drama avec maladie incurable, pleurs et émotions assurés...et ennui !

J'ai fini Uncotrallably fond, et je suis très partagée sur ce drama.  
 Le début (premier épisode) m'a emballée : rapide, clair, précis, j'ai accroché de suite... mais ensuite j'ai été déstabilisée par des flash back assez brouillons, trop longs (on perdait de vue le présent pendant trop longtemps) qui me faisaient me demander à quelle époque on était, surtout qu'il y a trois étapes : l'école, quelques années après et le présent... certains personnages arrivaient sans qu'on sache d'où ils sortaient ou qui ils étaient et pourquoi ils agissaient comme ça... Bref, j'ai eu un peu de mal avec ça. Ensuite l'attitude de Joon Young envers No Eul était assez incohérente :
Spoiler:
après s'être décarcassé pour qu'elle croie en son amour, il vire bord sur bord, la fait affreusement souffrir par une froideur totalement inexplicable (pour elle et pour moi aussi au début) uniquement parce que Ji Tae lui dit qu'il n'a pas le droit de l'aimer, et lui non plus ce qui ne l'empêche pas de continuer à la suivre partout tout en la rejetant...
Bref, ça manquait de cohérence, à mes yeux, et les explications étaient peu claires, arrivant au compte-goutte avec pour moi une sensation d'écriture brouillonne plutôt que de suspense bien conduit. En fait j'ai failli laisser tomber et j'avoue avoir sauté un épisode entier, le 17 et ça ne m'a pas du tout gênée pour la suite !     je n'en pouvais plus de voir No Eul essayer de comprendre Joon Young !
Alors pourquoi continuer ? Eh bien pour les deux personnages principaux : No Eul n'est pas l'héroïne bêlante et stéréotypée habituelle mais une femme dure, cynique, qui ne s'en laisse pas compter,
Spoiler:
et son attitude envers l'argent, inhabituelle, est réaliste même si j'ai été contente de voir à la toute fin qu'elle n'en est plus là et peut enfin se permettre d'avoir une conscience. Oui, c'est dur de refuser un gros pot de vin quand on a les sbires des usuriers aux fesses !!  
Cependant, si le personnage m'a beaucoup intéressée, Bae Suzy m'a moins convaincue, forçant trop sur le côté un peu braillard que la langue coréenne peut avoir surtout quand c'est utilisé constamment sur le même ton, ça devient lassant.
Mais celui qui porte le drama, à mes yeux, et qui est absolument remarquable c'est bien sûr Kim Woo Bin !!      
Quelle présence ! quelle maîtrise des silences ! Son sourire est l'apparition d'une lumière, les scènes avec sa mère
Spoiler:
(encore une mère coréenne incompréhensible et détestable,    au moins pendant les 3/4 du drama, et encore ! Elle sait son fils mourant et elle ne va pas le voir !!!   )
sont toujours touchantes, et quand il subit les attaques de sa maladie.
Le truc du drama avec maladie incurable a été et sera abondamment exploité, du fait de toutes les possibilités mélodramatiques que ça implique, ici l'originalité vient du fait que c'est su d'entrée de jeu, que Joon Young ne veut pas mettre les pieds à l'hôpital, ce qui évite les scènes habituelles du genre. Le talent de Kim Woo Bin
Spoiler:
pour nous faire partager ses émotions, quand il est confronté à des remarques sur la mort, lui qui sait ce qui l'attend, est remarquable. La scène où Ji-Tae a le culot de lui dire d'aller mourir en paix et de ne plus s'occuper de rien, son silence son regard, sont poignants.
Alors, cahin-caha je suis donc arrivée à l'épisode 18 et là je dois dire que les trois derniers épisodes sont parfaits,       d'une part parce qu'enfin les choses bougent
Spoiler:
entre Joon Young et son père, la découverte de sa maladie, son attitude envers la vile morue. La façon dont ses pertes de mémoires sont traitées est bouleversante de simplicité, comme la façon dont No Eul les comprend et les gère. Le sommet a été pour moi la visite de sa mère, qu'il ne reconnaît qu'à sa cuisine, et j'avoue que j'ai pleuré là, parce que cette scène était parfaitement interprétée par les deux acteurs et qu'elle était proprement déchirante ! La façon aussi dont sa mort est traitée, et ensuite de voir comment la vie continue car No Eul n'est pas du genre à se complaire dans le deuil éternel...
Bref, ces trois derniers épisodes, le jeu de Kim Woo Bin (et du reste du casting, d'ailleurs ) ont fait qu'au final je garde une très belle impression du drama, tout en me souvenant que par moment j'ai failli l'abandonner.    
Il est à voir,  pour Kim Woo Bin,       (je vais mettre des cierges pour lui !!   ) mais je conseille un peu d'accélération entre les épisodes 14 et 17 !!  

Bon, pardon pour ce long commentaire, et pardon aux inconditionnelles du drama si ma critique les a choquées, mais j'ai essayé d'être aussi sincère que possible !


Cet avis était-il utile?