Renseignements

  • Dernière connexion: Il y a 15 heures
  • Genre: Femme
  • Lieu: France
  • Contribution Points: 617 LV5
  • Rôles:
  • Date d'inscription: février 7, 2021
Twins thai drama review
Complété
Twins
1 personnes ont trouvé cette critique utile
by Link
févr. 10, 2024
12 épisodes vus sur 12
Complété 4
Globalement 7.0
Histoire 7.0
Jeu d'acteur/Casting 8.0
Musique 6.0
Degrés de Re-visionnage 6.0
Cette critique peut contenir des spoilers

Une série légère et agréable sans prétention (et la découverte de nouveaux visages)

En commençant Twins, je n'avais pas d'attente particulière si ce n'était de m'amuser dans un drame sportif. Je me répète, mais j'adore la thématique du sport et les productions qui tournent autour. Le topo avait l'air amusant, alors pourquoi pas ?

Je vais commencer par les acteurs/personnages, parce que je n'arrive pas à comprendre pourquoi quasiment tout le monde a décidé qu'ils étaient mauvais ? La dernière fois que j'ai apprécié un drama thaï avec des acteurs débutants c'était The Yearbook (de mémoire, elle peut me faire défaut). Ici, nous avons une grande majorité d'acteurs débutants, dont les deux acteurs principaux (je considère Ryan comme un rookie, car c'est son premier rôle principal) et même si ce n'est pas parfait, c'était bien mieux que certains acteurs réguliers de BL thaïlandais de ces dernières années. Et surtout, ça fait tellement plaisir de voir de nouveaux visages.

C'est vrai, les personnages ne sont pas les pommes les plus mûres du panier.
Zee/Sprite qui ne sait plus jouer du jour au lendemain et qui tente de copiner avec son équipe, personne ne trouve ça louche... Zee est une tronche de cake. Sprite est plus sympathique même si je reconnais avoir eu un peu de mal au début. On fait facilement la différence entre les deux grâce à leur caractère bien distinct. Et de toute façon, Zee ne sait que faire la tronche.
Pour un premier rôle, Frame Ritchanon Sriprasitdacha ne s'en sort pas trop mal. Son jeu est un peu forcé et il semble raide dans sa gestuelle, mais c'était assez décontracté pour une première. J'attends de le revoir dans un futur projet.

First est mon personnage préféré. J'ai adoré la façon dont il parle en silence. Les mots dans les yeux. Le pauvre gars s'est fait balader par les jumeaux sur toute la ligne, mais il garde son calme parce que depuis le début, on ne le montre pas comme un sang chaud. À mes yeux, c'est le personnage le mieux écrit. Je sais que pas mal de personnes ont boudé le fait qu'il pardonne vite et que tout arrive très tard, mais comme l'a mentionné Fan2Dramas dans son avis, le fait de voir au fil de la diffusion ou de tout voir d'un coup peut nuancer la façon dont on perçoit l'ensemble. Et comme la vérité se dévoile tardivement, on ne va pas non plus pleurer pendant des heures.
Ryan Panya Mcshane était excellent dans son rôle. J'espère sincèrement le revoir dans un nouveau projet très prochainement et dans un rôle principal, évidemment. Le gars possède un vrai potentiel qui ne devrait pas être ignoré plus longtemps. J'ai même envie de croire qu'il pourrait être excellent dans des drames quotidiens thaï. Franchement, il a un truc.
Ryan est ma petite découverte de ce drama. D'une certaine façon, j'ai vu en lui ce que j'avais adoré en Man Trisanu Soranun (Jeng de Step by Step). Je n'ai absolument aucune explication pour ça, mais je voulais le mentionner... Quoique, j'ai adoré Man dans des costumes et j'imagine que First serait tout aussi élégant. Bref.

Pour la romance des deux zozos. L'alchimie entre les deux est là. Peut-être qu'elle n'est pas au point de faire exploser le thermomètre, mais elle est là et ils sont bons ensemble. Ils ont fait en sorte que ça fonctionne. Leurs baisers sont sublimes (celui de l'after-nuit-coquine dans les draps est si simple, mais si mignon). J'ai adoré me moquer des répliques clichées et ringardes à double sens et plus simplement de ce qu'ils dégageaient. C'était amusant !

Les autres personnages/acteurs sont tout aussi bons. J'ai apprécié la dynamique de l'équipe de volley. Pour ceux qui ne sont pas fans des drames de sport, il ne fait aucun doute qu'ils pourront quand même passer un bon moment. Le sport est présent, mais ne devient pas étouffant. Le drame n'est pas centré autour du volley et du jujitsu. Mon seul regret est la disparition d'un personnage, mais sans en savoir plus.

Au sujet de l'histoire...
Ok, ce n'est pas parfait. Des tas de choses se produisent sans qu'on ne sache vraiment pourquoi. Certains rebondissements ne ne surprennent personne. On n'a pas de suite quant aux conséquences des actes de tels ou tels personnages. Pourquoi Zee est-il aussi aimable qu'une râpe a fromage ? Tong et Boy ont des motivations pitoyables. Les parents sont... Bah, ils existent et voilà. Les quiproquos entre First et Sprite/Zee - First, t'es mignon, mais connecte deux neurones une petite seconde, tu veux bien ? Les malentendus ont un peu alourdis l'ensemble, c'est vrai.
Cependant, mon principal regret concerne la relation des jumeaux qui n'est pas exploitée alors qu'il y avait de quoi faire quelque chose. Pas forcément dans un style "tout est bien qui fini bien" et tout le tralala, mais avoir un peu plus de matière.
D'ailleurs, pourquoi les gens ont-ils décidé que Twins était un Not Me 2.0 ? D'accord, y'a un échange de jumeaux et c'est tout, littéralement ! Les deux séries n'ont rien en commun. Dans un autre monde, peut-être qu'elles seraient potes, mais en attendant, chacune est dans son propre monde sans rien en commun. À ce compte là, je peux dire que Twins est un You're My Sky 2.0. Sauf que non, toujours pas. Mais pourquoi ? Les deux séries ont la thématique du sport en commun. Mais toujours pas, non. Bref, je m'étale pour rien sur ce point alors qu'en réalité, on s'en fiche.

Pour résumer, Twins n'est pas parfait. Oui, Twins est avec des acteurs débutants. Et c'est vrai, quelques scènes n'étaient pas utiles sans parler des erreurs sur les intrigues. Pourtant, cela ne lui enlève en rien son côté divertissant. D'autant plus qu'il tente/offre quelque chose de nouveau plutôt qu'un énième BL scolaire avec des dialogues qui n'ont plus rien de surprenant et où le casting devient le caméo d'un caméo étant lui-même un caméo.

PS : Bon bah... Je me suis (encore) laissé aller, hein. Désolée.
Cet avis était-il utile?