Step by Step: Uncut Version (2023) poster
7.5
Votre note: 0/10
Notes: 7.5/10 par 937 utilisateurs
# de Spectateurs: 2,039
Critiques: 5 utilisateurs
Classé #5802
Popularité #5358
Téléspectateurs 937

Modifier la traduction

  • Français
  • Ελληνικά
  • English
  • magyar / magyar nyelv
  • Pays: Thailand
  • Catégorie: Drama
  • Épisodes: 12
  • Diffusé: avril 19, 2023 - juil. 5, 2023
  • Diffusé Sur: Mercredi
  • Station de diffusion initiale: WeTV
  • Durée: 1 hr. 10 min.
  • Score: 7.5 (scored by 937 utilisateurs)
  • Classé: #5802
  • Popularité: #5358
  • Classification du contenu: 18+ Restricted (violence & profanity)

Où regarder Step by Step: Uncut Version

Viki
Gratuit•e (sub)

Distribution et équipes

Images

Step by Step: Uncut Version (2023) photo
Step by Step: Uncut Version (2023) photo

Critiques

Complété
Link
2 personnes ont trouvé cette critique utile
août 2, 2023
12 épisodes vus sur 12
Complété 13
Globalement 7.0
Histoire 7.0
Acting/Cast 7.0
Musique 5.0
Degrés de Re-visionnage 5.0
Cette critique peut contenir des spoilers

Romance de bureau éloigné du BL standard (review uncut n°4)

Au départ, je n'avais pas prévu de regarder Step by Step. En fin de compte (et malgré ses défauts), j'y ai passé un bon moment.

J'ai lu beaucoup de commentaires après visionnage et je pense qu'une partie des gens l'ont catalogué comme mauvais pour des raisons discutables. Certains avaient des attentes différentes de ce qu'il ont obtenu et cela est venu impacter les notes. Après tout, si 7/10 est une bonne note pour moi, sur MDL ça ne l'est pas.

Tout d'abord, le scénario.

Celui-ci concerne l'évolution de deux personnes. La première (Pat) en tant que nouvel employé au service marketing. La seconde (Jeng) comme directeur de service et futur directeur de l'entreprise. La thématique principale de ce drama c'est l'évolution professionnelle. Et pour cause, cette partie prend énormément de place - un bon 80% de l'intrigue.
S'ajoute ensuite les sous-intrigues et les thématiques secondaires dont fait partie la romance.

Au détour d'un commentaire, quelqu'un disait que Step by Step était (je cite) "insultant pour son public". Je ne comprends pas cette remarque. Qu'on me dise que H4 était une insulte envers son public, je suis d'accord. Mais en quoi Step by Step l'était ?

J'ai l'impression que lorsque les gens entendent "BL", ils n'attendent que ça. Le fait d'être dans un contexte professionnel très développé donne du contraste contrairement aux productions précédentes, mais ici, cela a juste fait souffrir ce drama qui méritait mieux. D'ailleurs, s'il n'avait pas été un BL, son accueil aurait été meilleur.
Le fait d'ajouter l'étiquette "BL" change les attentes du public qui est habitué à voir du BL pour du BL sans chercher plus loin. Ainsi, on se retrouve avec des productions comme Step by Step qui ont un fort potentiel, mais finissent par se faire descendre dans les notes parce que les gens ne veulent que du BL. Je ne dis pas que Step by Step est parfait (il ne l'est pas), ni que mon opinion vaut plus qu'une autre. Je relève seulement qu'un BL c'est plus qu'une romance entre garçons.

Il faut donc comprendre avant même visionnage que la romance est secondaire, donc si vous attendez de Step by Step un BL standard, il ne vous plaira pas c'est certain.

Passons aux personnages/acteurs...
(j'ai balancé quasiment toute une boîte de clous sur Pat (joué par Ben)).

Commençons par Pat, joué par Ben Bunyapol Likhitamnuayporn.

C'est un personnage que je n'ai pas trouvé attachant ou émouvant. Au contraire. Il n'est jamais montré à son avantage et apparaît souvent comme quelqu'un d'immature et capricieux. Je veux dire, après s'être fait remonter les bretelles par son supérieur (Jeng), le type rédige sur un coup de tête une lettre de démission parce que "le monsieur l'a grondé ohlala". Si ce n'est pas être immature, c'est quoi ?
Sa seule qualité pourrait être son amabilité et encore, lorsqu'elle ne donne pas l'impression d'être fausse car mal jouée. Au bout du 9ème épisode c'est franchement devenu pénible de le regarder. Parfois, il semble s'améliorer et lors de la scène suivante, plouf !

L'acteur, Ben Bunyapol Likhitamnuayporn, ne m'a pas convaincu une seule seconde. C'est son premier rôle, je suis d'accord sur le fait qu'il doit bien débuter quelque part, mais pas sur un projet aussi long et qui demande tant d'implication.
Ben ne partage rien avec le spectateur. Il a cette manie de grimacer chaque fois qu'il parle ou veut transmettre une émotion. Le sourire forcé qu'il affiche sonne faux. Et le voir froncer les sourcils pour donner l'impression de réfléchir est pénible. Les larmes sont et donc très théâtrale, mais j'ai apprécié l'absence de bave, morve et toute la panoplie disgrâcieuse habituelle. Pour finir sur sa gestuelle (et sa posture), ce n'était pas terrible. Il ne bouge que quand il y pense - et le problème c'est qu'on le voit y penser.
Son manque d'expérience est flagrante plus d'une fois. À titre d'exemple, lors d'une scène de l'épisode 06. On suit une réunion entre Jeng, Jane, Chot et Pat. Les trois premiers acteurs offrent une scène fluide, naturelle et réaliste. Quant à Pat, il est mauvais et je ne plaisante pas. J'en étais mal à l'aise pour lui.
Pour finir (et c'est un point suggestif et purement superficiel (j'assume)), Ae qui veut que son bébé ait un visage mignon comme celui de Pat, à défaut de celui plus sombre et beau de Prem... Rien ne va dans cette phrase, mais ok. J'avais juste un dernier clou a enfoncer.

Depuis plusieurs années, la Thaïlande a conscience du marché juteux du BL. Il pourrait y avoir un effort sur les castings, notamment les rôles principaux. Je ne comprends pas ce qui a convaincu le directeur de casting de choisir Ben. Un petit cachet car acteur débutant ? Je suis horrible de dire ça, mais j'ai beau y réfléchir, je ne vois pas ce que Ben avait de plus que les autres candidats.

C'est bon, j'en ai fini avec Ben/Pat.

Maintenant parlons de Jeng interprété par Man Trisanu Soranun.

C'est l'un des meilleurs personnages de la série. Il fallait bien que ça tranche. Parce qu'avec douze épisodes de plus d'une heure, on ne tient pas facilement à moins d'avoir un personnage solide à l'écran. De toute façon, faire mieux que Ben n'était pas très compliqué (j'ai encore quelques clous dans la poche).
Jeng tente de sauver le service marketing de l'entreprise, mais il a quelques soucis pour faire confiance aux autres et déléguer. On suit son évolution sous un autre angle et on sent qu'il veut bien faire, mais laisse peu de personnes graviter autour de lui.
Man Trisanu Soranun est brillant. L'acteur correspond au rôle. Je veux dire qu'on nous parle d'un homme qui doit reprendre l'entreprise, mais souhaite avant tout garder son service marketing ouvert. Et ça fonctionne. Man incarne très bien son personnage jusqu'au bout, d'autant plus qu'il n'a pas le profil habituel du personnage de BL.
Soyons honnêtes ! En temps normal, on nous balance des minets tout droit sortis d'une revue de mode. S'il n'y a rien de mal, c'est tout aussi agréable d'avoir un bel homme (j'accentue sur homme/adulte) qui porte divinement les costumes et paraît si bien avec un charme fou. Exactement comme on voudrait qu'il soit. Et en prime, il n'agit ni de façon gênante, ni comme un lourdaud jaloux et encore moins comme un brun pseudo ténébreux de pacotille (j'ai tant d'exemples en tête, mais cette critique est bien assez longue).

Bref, Man c'est la découverte de ce drama.

Concernant la romance et le couple Jeng/Pat.

Elle arrive tardivement surtout pour un format de 12 épisodes de plus d'une heure chacun (et presque le double pour le dernier). Pour ma part, ça ne m'a pas dérangé bien que je puisse comprendre ceux qui n'attendaient que cette partie. J'imagine que la version TV est plus légère sur le plan professionnel, mais ils ont gardé pas mal de parties et en soit, la romance est très lente et tardive.
Cela dit, je ne peux m'empêcher de me questionner. Que Pat tombe amoureux de Jeng ne me surprend pas. Jeng dégage un charme fou et j'ai aussi senti mon cœur papillonner entre deux sourires, mais l'inverse m'échappe. Plus d'une fois on nous montre les moments où Pat semble toucher la corde sensible de Jeng, mais je ne comprends pas à quel moment Pat est séduisant ou mignon ni comment on peut tomber sous son charme. Bon ! L'amour ne s'explique pas.

Niveau baiser/intimité, ce sont de bons moments. Jeng guide les scènes et Pat suit le mouvement ce qui donne de très jolies séquences. Le premier baiser était tout chaud et m'a rappelé le premier de Lovely Writer également.
Malgré tout, à l'écran que ce soit en tant que couple ou patron/employé, Man éclipse totalement Ben. Ce n'est pas rare, mais c'est toujours gênant quand ça arrive.

Au sujet du second couple, Jaab/Jane.

Je regrette vraiment la façon dont leur histoire fut balayé sous le tapis. C'est comme si les scénaristes n'avaient plus d'idées et ont juste décidé d'abandonner sans offrir plus. Alors qu'il était si facile de supprimer quelques scènes de bureau pour se concentrer sur eux. À la place, ça se termine sans trop se terminer, on ne sait pas trop (ou je suis passée à côté).

Pour les autres personnages :
La relation Jeng/Jaab était intéressante et jolie.
Voir Up (Put) avec une veste en cuir était cool. A part un ou deux cameo, je ne l'avais pas revu depuis Lovely Writer. Un vrai petit plaisir de le retrouver avec un personnage bien développé et une bonne interprétation.
Bruce (Chot) est un acteur qui s'améliore même si la majeure partie de ses personnages ne m'intéresse pas. Je regrette qu'on lui colle toujours la même caricature d'autant plus qu'il y avait une réelle profondeur pour le personnage de Chot. Et je ne désespère pas de le voir un jour dans un autre registre que la romance.
Zorzo (Ae) était magnifique, tout comme Hymn (Prem) qui méritait un peu plus d'attention d'après moi. C'est un personnage qu'on voyait peu, mais qui semblait hurler en même temps. Peut-être que ce n'est que moi, mais lors de la photo post-accouchement, il y avait quelque chose chez lui qui semblait si forte et je n'avais pas pensé à "cette révélation". Un personnage sous-estimé, malheureusement.
Kong (Big) était seulement un élément perturbateur inutile de son entrée à sa sortie.
Et tout le reste était bon - même si l'équipe de marketing n'est pas la plus exemplaire.

Pour finir avec les clous, pourquoi les gens ivres sont toujours gênants ? Pat n'était pas mignon ivre, il était juste gênant et stupide. À quand des personnages avec l'alcool joyeux ?
Aussi ! Que les scènes soient tournées dans le désordre, c'est courant. Mais il serait agréable de ne pas faire un petit tour chez le coiffeur entre deux tournages. C'est un détail mineur, mais ça me rend toujours dingue.

Quant au reste, il était agréable d'avoir des épisodes de plus d'une heure. Le jour où les K-BL y auront le droit, ce sera comme Noël chaque semaine ahah. J'ai apprécié la légèreté des bruitages, Tee Bundit Sintanaparadee n'a pas fait la même erreur que sur Lovely Writer.
La partie pro est très présente, mais pas désintéressante. Parfois ça traîne et quelques scènes sont trop longues, mais le rythme reste entraînant avec de jolis plans et de bons éclairages.
S'il est difficile de passer outre un personnage principal, cela valait clairement le coup pour Man que j'ai découvert et ohmondieu je rêve de le voir dans un nouveau drame prochainement. Le charme de cet acteur est fou et son sourire est comme un rayon de soleil (et oui Fan2Dramas, ses jambes interminables, pfiouh !).

Pour résumer :
Malgré ses défauts, ça reste un drame intéressant quand on sait ce qui nous attend. Si vous attendez de Step by Step un BL standard, alors vous n'aimerez pas. En revanche, si vous souhaitez découvrir un drama avec comme couple principal deux hommes qui évoluent dans un contexte professionnel à des postes différents, vous serez plus à même de l'apprécier.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Fan2Dramas
2 personnes ont trouvé cette critique utile
juil. 19, 2023
12 épisodes vus sur 12
Complété 4
Globalement 8.5
Histoire 9.0
Acting/Cast 8.0
Musique 8.5
Degrés de Re-visionnage 8.0

Un bon BL, hélas sous-évalué

Il y a déjà un bon nombre de critiques de ce drama sur la fiche MDL de la version standard, mais comme j'ai directement visionné la version Uncut il est plus logique de poster ma review ici, quoique j'ignore s'il y a vraiment des différences entre les deux versions.

Alors bon, soyons clairs : ce n'est pas forcément le drama du siècle mais j'ai trouvé qu'il se démarquait pas mal des habituels BL Thaï, et dans le bon sens. C'est pourquoi je ne comprends pas trop pourquoi il a eu de si mauvaises évaluations et critiques dans le forum, mais tous les goûts sont dans la nature. C'est sûr qu'ici, le héros n'est pas un neuneu coincé tête-à-claques qu'il faut sauver toutes les deux minutes, et qui se fait manipuler comme un idiot par le bad boy dominateur du campus qui gère déjà 15 sociétés alors qu'il a à peine 21 ans et qui est une star pilote de course par dessus le marché. Si ce résumé crétin vous rappelle Love In The Air c'est voulu. Maintenant qu'on sait ce que le drama n'est pas, voyons ce qu'il est.

Le héros Pat est un employé récent dans le service marketing d'un grand groupe, dont ses collègues profitent aisément parce qu'il est nouveau et qu'il n'ose pas dire non. Son nouveau manager M. Jeng est le fils du PDG du Groupe Jiang, appelé à lui succéder un jour, et il dispose d'une année pour prouver à son père que le service est rentable, car ce dernier préférerait fermer ledit service marketing pour externaliser cette compétence. Malgré ses dehors parfaits, Jeng n'est pas très apprécié des membres de son service, notamment parce qu'il semble manquer de souplesse et a du mal à déléguer (et aussi parce qu'il est le fils du patron, on ne va pas se mentir). Petit à petit Pat va apprendre à se faire confiance, à dire non et à prendre des responsabilités, quant à Jeng il va apprendre à déléguer et chercher à s'améliorer pour se faire apprécier de son équipe. Ils vont se rapprocher et tomber amoureux. Il est vrai que la romance met du temps à s'installer et c'est une des principales critiques qu'en ont fait les spectateurs. Même si on comprend assez vite que Jeng est tombé sous le charme de son subordonné, leur histoire d'amour ne commence réellement que dans le 10ème épisode, ce qui a pu frustrer une partie de l'audience l'ayant visionné au rythme de sa diffusion hebdomadaire. Pour les autres qui, comme moi, auraient décidé de le regarder à la suite une fois la diffusion terminée, l'impatience n'a pas vraiment lieu d'être car il se passe quand même pas mal de choses et ce BL ne se résume pas à sa seule romance. D'une part parce que l'intrigue se déroule dans un contexte professionnel, on voit l'équipe bosser sur des projets et s'impliquer au quotidien, d'autre part parce que l'histoire détaille un minimum ses personnages secondaires en leur offrant des motivations, personnalités et enjeux qui, même s'ils ne sont pas super développés, suffisent à donner de l'épaisseur à ce drama, contrairement à plein d'autres bouses que je ne citerai pas. Ae l'amie du héros se questionne sur la maternité et le mariage, Chot son collègue qui vit une relation depuis plusieurs années avec son boyfriend, souffre que ce dernier n'aie pas encore osé avouer son homosexualité à ses parents, Jaab le frère de Jeng ne sait pas trop où il en est de ses sentiments pour son collègue Jen... Quant aux protagonistes, ce n'est pas parfait dès le départ, ils font des erreurs et ils vont aussi devoir faire face à leurs défauts pour évoluer dans le bon sens. En somme, une galerie de personnages assez fouillés et attachants pour la plupart. Enfin, pour revenir sur la lenteur avec laquelle la romance se développe, j'ajouterai que ce n'est pas un défaut pour moi dans la mesure où elle prend le temps de s'installer de façon logique, tout comme la confiance entre les personnages. Le titre est donc bien choisi.

Les musiques sont sympathiques et rarement répétitives, les décors sont agréables et on voit qu'il y a du budget, tant dans le cadre professionnel que les demeures ou décors extérieurs. L'intrigue et les dialogues sont généralement intelligents et adultes, les sentiments et hésitations qu'ils ressentent sont crédibles (sauf Pat et j'y reviendrai plus tard). J'ai également apprécié la longueur des épisodes qui avoisinent 1h15, à l'exception du premier qui dure une cinquantaine de minutes et le dernier qui s'approche de 1h45. Je ne me suis pas ennuyée parce qu'il se passait toujours quelque chose, ce n'était pas vraiment répétitif et on voyait quand même l'évolution des sentiments entre les personnages et leurs doutes, même si c'était présenté de manière subtile. On note aussi des références régulières au monde du BL (recrutement d'un couple célèbre pour interpréter le film promotionnel du projet qu'on vient de confier à l'équipe, certains acteurs déjà vus dans Lovely Writer...). L'utilisation des réseaux sociaux pour promouvoir une marque, si elle n'est pas spécialement originale car déjà vue dans d'autres dramas, est ici bien développée et reste intéressante notamment pour les spectateurs qui ne viennent pas d'un domaine commercial ou marketing. Enfin, le jeu des acteurs est généralement bon, à quelques exceptions près.

Et c'est justement là que le drama a quelques manques pour moi, car si le personnage de Jeng a une attitude assez sobre, posée, et un jeu intériorisé qui parvient vraiment à nous émouvoir à certains moments (et je rajoute que l'acteur a une classe folle... et des jambes aussi interminables que sexy !), le jeu de Pat aussi bien que son personnage ne m'ont pas réellement convaincue. C'est vrai que pour la plupart, ils sont tous relativement débutants surtout notre héros, et j'ai trouvé qu'il manquait souvent de naturel. D'autre part il lui arrive régulièrement d'être puéril dans ses réactions et il m'a assez vite agacée, d'autant qu'on le voit souvent pleurnicher dès que les choses ne vont pas comme il veut ou qu'il ne sait pas comment les gérer. Je trouve énervante cette manie de différencier les "seme" des "uke" en montrant ces derniers comme des pleureuses infatigables, pas besoin de les rendre émotifs au moindre problème pour les rendre attachants ou pour que l'audience féminine se projette plus facilement. Personnellement, je ne me reconnais pas dans ce genre de personnages, d'autant que ses réactions sont parfois trop directes au risque de couper net une relation qui aurait mérité un minimum de discussion. Bref je l'ai trouvé cucul, mais comme son attitude évolue et qu'il prend conscience de ses erreurs, je dirai qu'au moins sur ce point il y a une amélioration bienvenue au fur et à mesure, et que ça rattrape un peu son personnage. En outre, même s'il est nouveau dans l'industrie du BL, les scènes intimes qu'il partage avec Jeng sont relativement naturelles (quoi que soft sur le plan sexuel, c'est davantage suggéré que montré) et leurs baisers sont plutôt sympathiques. En gros on attend longtemps qu'ils se bécotent, mais quand ça arrive enfin, on n'est pas déçu. Enfin, les personnages sont à l'aise avec leur homosexualité et le drama évite le cliché énervant du "gay for you".

Comme autres points négatifs, je citerai également le placement de produits qui manque parfois de subtilité, et la frustration que j'ai ressentie à ne pas voir la relation de Jaab et de Jen aboutir à quelque chose de concret, déjà à la base leur histoire n'est pas passionnante et elle se termine en queue de poisson (peut-être y'a-t-il un projet de spin-off les concernant ?) donc on nous donne un peu l'eau à la bouche pour rien. Mais l'acteur interprétant Jaab a beaucoup de charisme, j'espère le revoir dans d'autres productions (petit détail au passage : sa ressemblance avec Vegas dans KinnPorsche m'a carrément frappée). Toutefois ces défauts que j'ai relevés ne m'ont pas empêchée de beaucoup apprécier ce drama et j'avoue que j'ai enchaîné les épisodes sans problème.

En résumé, c'est un BL construit intelligemment, qui nous offre un contexte et des personnages fouillés capables de chercher des solutions aux problèmes qu'ils rencontrent et qui ont l'occasion d'évoluer, l'histoire d'amour est tendre, romantique et pas neuneu, elle se construit avec logique et surtout, elle est relativement mature. Malgré le personnage de Pat qui m'a un peu déçue, j'ai passé un super moment devant ce drama qui prend le temps de poser des situations présentant un minimum d'enjeux et de complexité, et de travailler ses personnages secondaires. C'est vrai que le format hebdomadaire peut frustrer une audience impatiente de voir la romance se concrétiser, donc c'est le genre de BL à conseiller surtout aux spectateurs patients qui ne craignent pas d'attendre la fin de sa diffusion pour savourer cette histoire dans son entièreté.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?

Recommandations

The New Employee
A Boss and a Babe
The Circumstances of Pungdeok Villa Room 304

Renseignements

  • Drama: Step by Step: Uncut Version
  • Pays: Thaïlande
  • Épisodes: 12
  • Diffusé: avril 19, 2023 - juil. 5, 2023
  • Diffusé On: Mercredi
  • Station de diffusion initiale: WeTV
  • Durée: 1 hr. 10 min.
  • Classification du contenu: Pour + de 18 ans (violence et vulgarité)

Statistiques

  • Score: 7.5 (marqué par 937 utilisateurs)
  • Classé: #5802
  • Popularité: #5358
  • Téléspectateurs: 2,039

Top Contributeurs

48 éditions
27 éditions
25 éditions
16 éditions

Listes populaires

Listes apparentées d'autres utilisateurs
Thai BL Master List
679 titles 1473 loves 11
[BL/gay/LGBTQ+] dramas
742 titles 44 loves

Récemment vu par