Renseignements

  • Dernière connexion: Il y a 20 heures
  • Genre: Femme
  • Lieu: Villers sous saint leu
  • Contribution Points: 0 LV0
  • Rôles:
  • Date d'inscription: mai 17, 2019

achuland

Villers sous saint leu

achuland

Villers sous saint leu
Chugakusei Nikki japanese drama review
Complété
Chugakusei Nikki
7 personnes ont trouvé cette critique utile
by achuland
juil. 20, 2021
11 épisodes vus sur 11
Complété
Globalement 8.5
Histoire 9.0
Jeu d'acteur/Casting 8.0
Musique 8.0
Degrés de Re-visionnage 5.5

touchant et émouvant

Un sujet tabou. Une romance interdite. Et mon coeur s'est enflammé pour nos deux tourtereaux.
Kuroiwa Akira, 15 ans. Tombe follement. Naïvement. Amoureux. De Suenaga Hijiri, 25 ans, son professeur.
Tout simplement.
Réciproquement.
Non, non pas de pédophilie, comme j'ai pu lire. Juste une histoire entre un homme, jeune certes, et une femme. Leur amour qui violemment éclot à leur insu est pourtant traité avec une grande douceur. Avec beaucoup de poésie.
Nous sommes témoins des démons intérieurs d'Hijiri devant cet amour qu'elle ne devrait pas ressentir. De l'incompréhension d'Akira devant ce sentiment inconnu.
Est-ce immoral? Toute la société bien pensante l'a en tout cas condamné.
C'est donc une guerre que Hijiri et Akira doivent mener.
Contre eux même pour commencer.
Contre la mère d'Akira.
Contre le regard inquisiteur du monde.
Et c'est ce qui m'a été le plus difficile durant les 11 épisodes. J'ai été pris à la gorge devant la souffrance et les cas de conscience d'Hijiri. L'impuissance juvénile d'Akira. La première partie se termine sur cette phrase, poignante d'Akira : " Sensei, vous m'avez demandé ce que je voulais faire plus tard! Sensei, je veux devenir un adulte!". Point d'immoralité, leur amour ne sera pas sacrifié à l'autel de l'infamie, Hijiri fuit et tournera le dos à ce qu'elle pense être un acte criminel et immoral. Ils se verront 3 ans plus tard. 5 ans plus tard, le point final.
Les scènes entre Akira et Hijiri sont empreints de pudeur et de passion contenues. Je ne vais pas vous mentir, j'aurais aimé plus d'intensité, mais cela aurait été immoral n'est ce pas? leur simple baiser était déjà au regard des autres un crime passible d'emprisonnement.
(A me lire, on pourrait penser que je soutiens ces amours interdits. Après tout ma propre histoire...)
Je citerais Haraguchi Ritsu, mon personnage préféré dans ce drama, " l'amour n'a que faire du bien ou du mal. Il ne sait qu'aimer. De tout son coeur." Le comportement d'Hijiri, à mes yeux, n'a jamais été pris en défaut. Elle a toujours su se contenir vis à vis d'Akira.
Chaque personnage, que cela soit la mère d'Akira, le fiancé d'Hijiri, l'amoureuse d'Akira ou la directrice du collège d'Akira, aussi détestable ou pathétique qu'il soit dans mon esprit n'a au final agit que selon leur rôle. J'ai apprécié par exemple la phrase de l'ancienne directrice au dernier épisode à la mère d'Akira :
"Vous n'avez rien fait de mal. Tout est de la faute d'Hijiri. Vous avez agit en tant que mère. Vous avez protégé votre enfant".
Il était difficile pour chacun de comprendre l'impensable. D'accepter l'absurde. Le ridicule comme le dira Kawai.
Haraguchi Ritsu en personnage controversé a apporté cette touche de femme forte et fragile à la fois. Plus d'une fois, j'ai été émue par cette femme. Ses paroles abruptes et franches étaient souvent démenties par son regard aigu et l'intelligence de ses réparties. Son amitié sincère et son soutien envers le couple a été un bol d'air frais. Haraguchi Ritsu fut le seul personnage à comprendre et soutenir clairement Hijiri du début jusqu'à la fin.

Si vous souhaitez savoir si Hijiri et Akira finiront ensemble....je vous invite à les suivre tout au long des ces 11 épisodes.
Cet avis était-il utile?