Golden Kamuy (2024) poster
8.0
Votre note: 0/10
Notes: 8.0/10 par 622 utilisateurs
# de Spectateurs: 1,517
Critiques: 8 utilisateurs
Classé #2378
Popularité #6645
Téléspectateurs 622

Modifier la traduction

  • Français
  • English
  • magyar / magyar nyelv
  • עברית / עִבְרִית
  • Pays: Japan
  • Catégorie: Movie
  • Date de sortie: janv. 19, 2024
  • Durée: 2 hr. 7 min.
  • Score: 8.0 (scored by 622 utilisateurs)
  • Classé: #2378
  • Popularité: #6645
  • Classification du contenu: 13+ - Teens 13 or older

Où regarder Golden Kamuy

Netflix
Subscription (sub)

Distribution et équipes

Critiques

Complété
Kenseiden
0 personnes ont trouvé cette critique utile
mai 26, 2024
Complété 0
Globalement 9.5
Histoire 8.5
Acting/Cast 10
Musique 8.5
Degrés de Re-visionnage 9.5

Du travail d'orfièvre.... de l'or

On l'aura attendu ce Golden Kamuy(i?), version live action, depuis la parution du premier chapitre, en 2014. Malheureusement pour les fans de la série, ce film mainte fois annoncé sort dans un contexte propice aux comparaisons hors sujet, par des millions d'autoproclamés spécialistes de l'adaptation live de manga. Il faut dire que, depuis un an et le succès de One Piece on assiste à une mise en avant sur les réseaux des live actions, pourtant méprisés durant des décennies par l'occident. N'y meilleurs, n'y plus nombreux qu'avant, ils profitent juste de la caisse de résonance de Netflix X Disney +, couplé aux influenceurs en couche culotte qui répètent à tue-tête au chef-d'œuvre. Forcément trop jeunes pour connaître si ce n'est que ceux sortis il y a 2 ans. Mais après le succès de City hunter, ces charognes sans talent guettent la fausse note pour pouvoir crier à nouveau au massacre de leur shōnen adoré.
Mais avec Golden Kamui, ils vont se casser les dents, car bien des mois avant tout ce buzz, le fan, le vrai, savait que nous aurions un chef-d'œuvre d'adaptation, pour ce chef-d'œuvre du seinen d'aventure.

Bien évidemment, étant moins connu dans le monde qu'un One piece, cette chasse au trésor sur les terres glacées d'Hokkaido en est par bien des côtés bien plus adulte et, par conséquent, moins aseptisée. Les réseaux de toute sorte s'emparent alors de son côté seinen pour mettre en exergue les scènes violentes, pourtant pas si nombreuses pour une durée de 2h. On lira, par exemple, film interdit au moins de 16 ans dans le top 3 Netflix et d'autres conneries à "cliques". En réalité, le réalisme du film dérange. Encore plus quand un manga et un animé en a été l'inspiration. L'horreur de la guerre de tranchée (Russo-japonaise de l'ère Meiji) la brutalité de la chasse pour la survie du peuple Ainou, dans un grand nord hostile, choquent l'occidental habitue au lissage de Disney, depuis Bambie.

Et là, on a notre première bonne nouvelle. On sent très peu la volonté de Netflix de lisser la série pour le marché internationale. Manque de temps surement, il faut battre le fer de la hype des live action tant qu'il est chaud. On est plongé dès les premières minutes dans le Japon du début du 20ᵉ siècle et on n'en sortira quasiment pas. Très peu d'anachronisme, pour un film à la fidélité exemplaire par rapport au manga. Elle en est même flippante, car 10 ans bientôt après l'avoir découvert, chaque situation, décors, costume, dialogue et attitude des personnages me rappelle le manga. Au point où je me suis dit pour la première fois depuis ma tendre enfance, à quoi bon adapter les mangas (seinen) encore en animes ? Le film est en tout point à la hauteur et je dirais même qu'il dépasse l'adaptation entamée en 2018.

Alors bien sûr, c'est mon admiration pour les acteurs qui me fait dire cela et 99% des spectateurs du film ne feront pas attention à quel point ils ont réussis à incarner les personnages originaux. Que ce soit Yamazaki Kento en Sugimoto Saichi, sur lequel je n'aurai pas parillé une pièce d'or ou Yamada Anna en Asirpa, en quelle, je croyais à peine plus, j'ai ressenti, pour la première fois, prendre réellement vie des personnages de fiction. Alors oui, je n'ai surement pas assez vu d'adaptations en live action de ma vie. Mais le jeu est si parfait, que pour moi ses personnages de papier sont devenus bien réels. On pourra regretter de-ci de-là une cicatrice maladroitement maquillée, mais tout dans la mise en scène participe à la vérité du propos. Des décors splendides, souvent tournés en extérieur ou des reconstitutions de village, Aïnou ou ses villes de pionniers. Mais quelle débauche de moyens et ...d'amour de la part de la production, dans la volonté de transmettre l'histoire et la beauté de son pays. Ce film transpire l'amour des traditions, de la nature, l'exacerbation des sentiments et des valeurs humaines, dans un monde baigné par une violence sauvage et humaine.

La matière première était évidemment d'une qualité sans pareil. Satoru Noda, l'auteur, a travaillé d'arrache-pied à faire connaître l'histoire du peuple Aïnous,. Le réalisateur et toute l'équipe de production ont souhaité garder, malgré l'étiquette film à grand spectacle, ce côté pédagogique, mais surtout pas d'honneur de leçons. Des voix off ou quelques annotations, ne coupent en rien un rythme infernal qui ne vous feront pas remarquer les deux heures. Au contraire, vous êtes impatient de connaitre la suite, même si pour les néophites, la toute dernière seconde va vous gâcher un peu le suspense. Mais il me semble que les Netflixvores ne regardent jamais les porte générique, persuadé que les 2 min restantes ne sont que les noms des doubleurs.

Bien sûr sans avoir la durée et l'aura d'un One piece, l'histoire de cette énième chasse aux trésors, même en live, ne révolutionne pas le genre. Mais la galerie de personnages, même secondaire, est au niveau du mètre étalon. Qui d'autre que Yamoto Yuma aurait pu interpréter le roi de l'évasion, par exemple. J'ai l'impression de le voir partout en ce moment. Comme on le pensait déjà beaucoup, à sa sortie, Golden Kamui aurait dû être un succès international en Manga ou animé. Mais phagocyté par son illustre aïeul et des tonnes de clones shonen initiatiques isekai, il a eu du mal à trouver d'écho à l'international et même dans son propre pays, toujours mal à l'aise avec son histoire récente. J'ose espérer qu'aux US (grand décideur du bon gout pour le reste de l'occident), il trouvera enfin écho avec la propre histoire du pays des cowboys, dont les similitudes sont troublantes. Encore une fois, je reste persuadé que toutes les qualités sont là pour en faire une grande série en live. L'humour est intact et c'est aussi sa grande force. Asirpa vous fera fondre ( de rire, de larmes) et l'histoire de Sugimoto vous prendra aux tripes. La violence et l'action peuvent être un peu trop présentes et vous feront détourner le regard quelques secondes. En fait, c'est simple, quand vous voyez un ours, fuyez ! tout du moins du regard. Un grand moment d'aventure et d'émotion, dont certains ne retiendront que ses passages. Et on se demande encore qui sont les sauvages.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
carpingobserver
5 personnes ont trouvé cette critique utile
mai 19, 2024
Complété 0
Globalement 8.0
Histoire 9.0
Acting/Cast 8.0
Musique 7.5
Degrés de Re-visionnage 8.0

A good adaption

Condensing a large body of work into a short runtime is never easy, but Golden Kamuy does a good job adapting the first five episodes of the anime into a cohesive story. This success is largely due to the strength of the original writing. As I mentioned in my review of "Teasing Master Takagi-San," a well-crafted story can work in any medium, and that's evident with Golden Kamuy. The characters and situations are well-written, and even during slower moments, the characters keep you engaged.

While the film presents a cohesive narrative, it sacrifices some emotional depth and character development. There is less time for characters to build rapport through casual interactions, as the story quickly moves from one set piece to the next. As a result, the relationships between characters may not resonate as strongly with first-time viewers compared to those familiar with the anime, which provides more background.

The film flies by even at a runtime of over two hours, and you're engaged the whole time. Overall, while this is a good film and adaptation, I would recommend experiencing the story through the manga or anime for a richer experience.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?

Recommandations

There have been no recommendations submitted. Be the first and add one.

Renseignements

  • Movie: Golden Kamuy
  • Pays: Japon
  • Date de sortie: janv. 19, 2024
  • Durée: 2 hr. 7 min.
  • Classification du contenu: 13+ - Adolescents de 13 ans ou plus

Statistiques

  • Score: 8.0 (marqué par 622 utilisateurs)
  • Classé: #2378
  • Popularité: #6645
  • Téléspectateurs: 1,517

Top Contributeurs

30 éditions
15 éditions
7 éditions
4 éditions

Listes populaires

Listes apparentées d'autres utilisateurs
Manga & Webtoon
281 titles 19 loves
FILMES FINALIZADOS
965 titles 9 loves

Récemment vu par