Alice in Borderland (2020) poster
8.8
Votre note: 0/10
Notes: 8.8/10 par 58,556 utilisateurs
# de Spectateurs: 88,237
Critiques: 140 utilisateurs
Classé #142
Popularité #76
Téléspectateurs 58,556

Arisu Ryouhei aura bientôt fini le lycée mais il évite de penser à son avenir. Une nuit, alors qu’il était avec ses deux amis Daikichi Karube et Chouta Segawa, ils voient un feu d’artifice anormalement grand dans le ciel. Aveuglés par l’explosion incroyablement lumineuse, les trois se retrouvent transportés dans ce qui est appelé le « Borderland ». Les seuls habitants de ce monde sont des participants d’un jeu mortel dans lequel des tâches spécifiques doivent être accomplies s’ils veulent survivre. Les trois amis commencent alors à y jouer. (Traduit à partir de l'anglais MangaHelpers) ~~ Basé sur le manga Imawa no Kuni no Alice de Haro Aso. Modifier la traduction

  • Français
  • 한국어
  • 日本語
  • 中文(台灣)
  • Pays: Japan
  • Catégorie: Drama
  • Épisodes: 8
  • Diffusé: déc. 10, 2020
  • Diffusé Sur: Jeudi
  • Station de diffusion initiale: Netflix
  • Durée: 48 min.
  • Score: 8.8 (scored by 58,556 utilisateurs)
  • Classé: #142
  • Popularité: #76
  • Classification du contenu: 18+ Restricted (violence & profanity)

Où regarder Alice in Borderland

Netflix
Subscription (sub)

Distribution et équipes

Critiques

Complété
Miyu
3 personnes ont trouvé cette critique utile
janv. 13, 2021
8 épisodes vus sur 8
Complété 3
Globalement 7.0
Histoire 7.0
Acting/Cast 9.0
Musique 6.0
Degrés de Re-visionnage 6.0
Cette critique peut contenir des spoilers

Un drama à succès parmi d'autres...

Avant de débuter ce drama, j'en avais déjà beaucoup entendu parlé du fait qu'il soit produit par Netflix et visiblement soit très apprécié par les non initiés aux dramas. (Bon, j'avoue que je m'y suis intéressée avant puisque "Yamazaki Kento" en est le héros - Oui, oui, nous sommes d'accord mes choix sont souvent orienté par le casting... Ne me jetez pas la pierre =D)
Bien entendu, je n'ai jamais lu le manga, ni vu l'anime avant mon visionnage (Ba non, ça serait moins drôle de se spoiler x'D). Par contre, j'ai vu pas mal de films/dramas avec le thème de "Death Game"/'Survivor". Dans cette catégorie, "Battle Royale" reste un classique impossible à éviter si on aime le genre. Si après celui-ci, une mode s'est lancée, tous ne restent pas dans les esprits. (Pour preuve, je ne me souviens pas de + de la moitié de ceux que j'ai vu. Très peu ont la chance de marquer les esprits !)

Parlons un peu de ce nouveau "Death Game" qui suit les codes de ses prédécesseurs :
• Comme toutes les histoires du genre, on finit dans une sorte de "monde parallèle" qu'il soit psychologique ou physique, cependant, dans cette histoire on ne sait pas trop où on se situe. (Pour exemple : "Battle Royale", il s'agissait d'une île; "As the Gods Will", une forme extraterrestre prend le contrôle de l'école ou encore "Judge", ou toute l'histoire part d'une manipulation...)
• Les personnages principaux sont souvent des personnes considérées sans réelles valeurs par la société. (Ba oui, c'est plus facile et plus amusant d'utiliser des personnes qui n'ont rien à perdre...)
On remarquera également qu'il y a toujours des gens SADIQUES et ceux TROP GENTILS. Bien sûr, les gentils gagnent toujours... Dans ce drama, il y a également des FOUS. Pour ces rôles, j'ai nommé "Le chapelier" (Mon dieu, qu'il m'a laissé perplexe et que je l'ai trouvé nocif !), "Niragi" (Pervers & violent... il a vraiment tout pour plaire ce garçon !) & pour finir cette chère "Mira" (dont je n'avais pas vu venir le double jeu ! Elle m'a bien eu x'D).
• De la violence à gogo : Entre les meurtres pour un oui ou un non, les viols/violences sexuelles, tortures... On peut dire qu'Alice in Borderland nous à donner un beau panel du pire de l'être humain !
• La cause de toute l'histoire est floue... Comme souvent dans ce genre ! Au final, il s'agit souvent de cruauté que l'être humain inflige à ses congénères pour son propre plaisir...
• Et pour finir, une potentielle romance ! (Et oui, soit on nous la met clairement, soit on nous laisse supposer qu'il pourrait y en avoir une. Ce drama n'échappe pas à la règle puisque Arisu & Usagi semblent fort proche... Et puis, c'est évident que dans ce genre de contexte, il est impossible de passer à côté d'une romance [Entendez toute ironie dans ces propos])

Hormis ces codes, on remarque que ce drama aborde différents sujets : La transidentité, l'exclusion, le harcèlement, le deuil, l'acceptation de soi... Bien qu'ils soient survolés, ils donnent plus de caractères aux différents personnages (bon comme mauvais).

Concernant les acteurs, j'ai aimé leurs prestations ! Je retiendrai sûrement "Sakurada Dori" dans le rôle de Niragi (tellement ce rôle le change de ce que j'ai pu voir avant. Je ne l'avais d'ailleurs pas reconnu x'D) ainsi que "Murakami Nijiro" dans le rôle de "Chishiya" (Ce personnage m'a intrigué dès que je l'ai vu à l'écran de par son arrogance, son intelligence & sa fourberie !).

En conclusion, Alice in Borderland est un drama que j'ai globalement apprécié mais je n'en garderai pas un souvenir impérissable. La saison 2 sera néanmoins suivie afin d'avoir le fin mot de l'histoire.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?
Complété
Kenseiden
1 personnes ont trouvé cette critique utile
janv. 11, 2021
8 épisodes vus sur 8
Complété 0
Globalement 7.5
Histoire 7.5
Acting/Cast 9.0
Musique 7.0
Degrés de Re-visionnage 6.0

De l'autre côté du miroir

Aborder le visionnage de ce drama me pousse à la frontière de ce que je peux supporter en matière de blockbuster. Si j'apprécie tellement les séries japonaises c'est pour des raisons bien particulières et qui les font souvent détester par beaucoup de mes con-génères. Jeu d'acteur, réalisme ou originalité des situations de la vie quotidienne, sentiments à fleur de peau, humour, twist, mystère, etc, etc ... Mis à part pour les derniers thèmes, rien ne laissait présager que j'allais apprécier cette énième réinterprétation du mythe d'Alice au pays des merveilles. D'autant plus que les productions japonaises Netflix (Violet Evergarden mise à part) m'ont souvent rebutées. Je me souviens encore avec effroi du premier épisode de Followers. Breuuuh

Destiné à un public international, rempli de violence gratuite et d'effets spéciaux, la série va à l'opposé total d'un plongeon dans le "vrai"Japon, tant l'histoire aurait pu se passer dans n'importe qu'elle jungle urbaine, voir jungle tout court. Mais c'est bien par la porte d'entrée de la ville de Tokyo, à l'architecture moderne, magnifiées par des plans chiadés sortis des meilleurs catalogues de voyage que je me suis laissé happer. La photo est un atout majeur de la série, mais amateurs de l'époque Edo, passez donc votre chemin. Shinjuku et Kabukicho sont présentés comme le top de la coolitude. Histoire évidement de rameuter un max de touristes consuméristes étrangers. La ville de Tokyo a sûrement financé une partie du tournage pour cela et c'était clairement nécessaire d'avoir sa coopération, vu le scénario.

D'abord, désolé de ne pas comparer la série au manga, ne l'ayant pas lu, mais je pense qu'elle s'apprécie surement mieux ainsi étant déjà très courte. L'histoire ce passe donc dans un Tokyo, complètement déserté de la plupart des êtres humains. Il fallait donc mettre la main au porte-monnaie pour fermer des quartiers entiers en plein jour. Et le jeu en valait la chandelle car les images sont rares et même maintenant, avec la pandémie, les passages piétons emblématiques ne sont pas vides.

Ensuite, le scénario prend certainement quelques libertés avec le manga publié de 2010 à 2016... 2010, oui vous avez bien lu ! Battle Royal, 2000 - Death Note, 2003 - - Doubt 2007 - Btooom!, 2009 etc, etc, ... et on est en 2020 !!! 10 ans après le point d'orgue du phénomène. Y a-t-il vraiment encore quelque chose de nouveau à raconter dans le le pays des battles royals en 2021.

Rappelons les règles immuables du genre :
- bande de copains plongée dans un autre univers ou/et huis clos, check
- mise à l'épreuve de leur amitié, check
- vamp prête à tout pour ne pas mourir (donc sexe), check
- mort violente d'un personnage principal sympathique, mais pas le héro quand même faut pas pousser, check
- énigme, traitre, esprit d'équipe qui triomphe, check, check, check, ...
Des codes vus des dizaines de fois, donc. Si on rajoute à cela la construction dite moderne du Cliffhanger, mais surtout la mise en scène cinématographique qui me fait depuis des années m'endormir devant les blockbusters de 2h30, pas gagné pour que je trouve du positif dans cette série (à part Tokyo, vous l'avez compris). Il y a un bon nombre d'épisodes rallongés artificiellement par des flashbacks assez poussifs, en plus de scènes statiques où l'on contemple des visages larmoyants pendant des plombes. Bref cela manque de vie et pas seulement par manque d'habitant. Tout n'est pas bon à prendre dans le cinéma moderne (américain ?) et surtout pas cette manière de rallonger la sauce. Faire des flashbacks permet de donner de la profondeur à certains personnages et leur disparition n'en aurait été que plus forte, mais pour cela il aurait fallu s'en donner les moyens sur des épisodes quasi-entiers.

OK, j'ai démoli toutes vos envies de regarder la série. Mais malgré les situations téléphonées (c'est le cas de le dire) des jeux de la mort proposés, j'ai regardé jusqu'au bout et j'en suis même à me demander si je ne regarderais pas la saison 2. Il y a du positif, donc...

Tout d'abord le thème des jeux de cartes est intéressant. Il mêle du coup, jeux de hasard, maths et traitrise. Les maths étant mon domaine j'espérais voir plus d'énigmes de logique. Mais elles sont assez rares et souvent connues, les pièces en carré et l'ampoule, j'attendais plus. Les jeux de cœurs sont basés souvent sur le sacrifice et on devine assez vite l'issue. Le problème c'est qu'on se doute aussi de l'issue du dernier jeu qui tourne quand même sur 3 épisodes. Donc les amateurs d'énigmes n'en auront pas pour leur argent, mais auront surement envie de lire le manga, pour les autres, c'est une bonne initiation.

L'histoire entre nos deux héros est classique et platonique. Du coup elle risque de décevoir les grands fans de séries à l'occidental, bien plus tactiles. Mais elle colle au fait qu'on est au Japon et que la production est japonaise. Malgré cela les codes des films/séries d'actions américaines sont bien présents. En termes de musique, mise en scène, cascades et effets spéciaux. Certains crieront au génie, en disant :"Enfin une adaptation japonaise réussie". Pour les adeptes de séries et films asiatiques, nous savons ce qu'est un bon film venant de l'est. Il n'a pas besoin d'inclure un mec tatoué façon kabuki, katana à la main ou une amazone adepte du karaté (si, si, ils ont osé). Si on passe donc ses personnages "plus cliché de l'Asie, tu meurs", il reste un excellent jeu d'acteur et quelques moments qui donnent envie de voir la suite.

Mais c'est surtout par Yamazaki Kento, NEET extrêmement cool et petit génie des maths qui s'ignore, que l'on appréciera le plus la série. Je me souviens avec plaisir de You Lie in April ou l'excellent Death Note de 2015 dans son rôle inoubliable de L et à 26 ans il est à deux doigts d'une carrière internationale avec son rôle d'Arisu. Ce qui pourrait me faire dire que tout n'est pas à jeter avec Netflix. Notre mignon petit lapin, Tsuchiya Tao ne lui vole pas vraiment la vedette, même si elle impressionne par ses bons et son mimétisme avec Faith l'héroïne de Mirror's Edge (le premier évidemment).

Finalement je ne crierai ni au génie, ni à a la bouse. Seulement à, ça dépend qui on est et qu'est-ce qu'on veut. Pour moi c'est un produit destiné à exporter du rêve (Tokyo+arts martiaux+bikini) mais qui fait aussi marcher sa tête. Dans cette optique il est réussi et mérite 10/10. Mais si on compare à des productions typiquement japonaises et destinées qu'au marché japonais, comme Anata no ban desu, il ne tient pas la comparaison en termes de mystère et de suspense, même si la production est léchée. De la violence et du voyeurisme ça il y en a, mais attendons-nous vraiment cela d'un drama ? Quoi qu'il en soit, Je m'interroge sur QUI répartie les cartes des productions mondiales. Une reine de cœur qui joue avec les sentiments humains certainement.

Lire davantage

Cet avis était-il utile?

Recommandations

Squid Game
Si bien chez soi
Battle Royale
As the Gods Will
Die Now
It's Night

Renseignements

  • Drama: Alice in Borderland
  • Pays: Japon
  • Épisodes: 8
  • Diffusé: déc. 10, 2020
  • Diffusé On: Jeudi
  • Station de diffusion initiale: Netflix
  • Durée: 48 min.
  • Classification du contenu: Pour + de 18 ans (violence et vulgarité)

Statistiques

  • Score: 8.8 (marqué par 58,556 utilisateurs)
  • Classé: #142
  • Popularité: #76
  • Téléspectateurs: 88,237

Top Contributeurs

115 éditions
113 éditions
47 éditions
28 éditions

Informations et articles

Listes populaires

Listes apparentées d'autres utilisateurs
Well-written NON-ROMANCE dramas
151 titles 784 voters 468 loves 73
Manga / Webtoon (*Rated Order*)
279 titles 79 loves 1
Thriller/Horror Dramas
529 titles 137 loves

Récemment vu par